Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Comment programmer l’aménagement d’espaces publics?

Vous êtes ici : » » Comment programmer l’aménagement d’espaces publics? ; écrit le: 27 février 2013 par La rédaction

Comment programmer l'aménagement d'espaces publics?Comment inspirer, orienter, donner sens au travail des ges­tionnaires et concepteurs de l’espace public ou plus générale­ment de l’aménagement urbain ? Autrement dit, comment programmer l’incessant travail d’aménagement ou d’amélioration de l’espace public dans une perspective d’appropriation par les habitants ?Après un point sur la pratique programmatique en milieu urbain et sur la critique de celle-ci en ville nouvelle, nous avons mené notre propre expérience sur la transformation des espaces publics de trois quartiers périphériques de Perpignan marqués par de grandes différences. Ces quartiers sont comparés à l’exemple témoin de la politique barcelonaise d’aménagement. Il s’agit des quartiers suivants :

  • La ville nouvelle du Moulin-à-Vent, mitoyenne de l’univer­sité, a été «planifiée» en I960 en référence aux doctrines du Mouvement moderne. Cet ensemble résidentiel est occupé par une population de classes moyennes et supérieures.
  •   Le quartier Saint-Martin, s’est progressivement urbanisé entre la fin du XIXe siècle et aujourd’hui. Il permet d’introduire, dans la comparaison des espaces publics, un exemple résultant d’une urbanisation dite « spontanée ».
  • Le quartier deLa Roseraiea été urbanisé entre 1966 et 1986, sans planification d’ensemble. Il est constitué d’environ trois cents pavillons et de quatre ensembles d’HLM représen­tant mille deux cent quarante-quatre logements collectifs. Considéré comme très défavorisé, il est depuis peu classé en « zone franche ».

Le quartier du Besos, à l’extrême est de Barcelone, a été restructuré dans les années soixante par la construction d’un grand ensemble de logements planifié en référence expli­cite aux doctrines du Mouvement moderne. Situé à cinq kilomètres de la place de Catalogne, il est classé parmi les aires de « nouvelle centralité ». L’achèvement de la « Diagonal » jusqu’au pied dela Rambla Primlui apportera une dynamique supplémentaire.



Pour instruire la question « comment programmer ? », nous avons choisi de nous mettre en situation d’avoir à proposer à la ville de Perpignan des objectifs d’aménagement, des mesures conservatoires et des dispositifs d’actions intéressant les trois quartiers considérés. Cette mise en situation fera cependant l’impasse sur deux questions qui ne peuvent être traitées immé­diatement : celle des priorités et opportunités politiques et celle des moyens financiers.Comment programmer l'aménagement d'espaces publics?

Pour dégager ces objectifs d’aménagement d’une connaissance des problèmes et potentialités propres à ces quartiers, notre travail d’observation et d’analyse (dont nous ne rendons pas compte ici) a porté sur :

  • la sélection de quartiers de formation, de morphologie et de peu­plement suffisamment différents pour activer notre approche com­parative et inspirer des réponses programmatiques particulières ;
  • la consistance des espaces publics dont on examine les statuts, les degrés d’ouverture, de spécialisation et d’appropriation, les effets structurants et les caractéristiques matérielles ;
  • les attentes et disponibilités des habitants envers l’espace public selon leurs âge, sexe, caractéristiques sociales et origine ethnique ;
  • les logiques sectorielles et professionnelles des agents qui conçoivent, aménagent et gèrent les espaces publics.

Ce travail de recueil d’informations largement emprunté à d’autres (chercheurs, gestionnaires, habitants, etc.) ainsi que la réflexion théorique qui l’accompagne, participe des conditions préalables qui ont autorisé, selon David Mangin et Philippe Panerai, la conduite rapide et pertinente des récents aménage­ments barcelonais : « La coordination au sein des services muni­cipaux, assurée par l’équipe de Bohigas (architecte), s’appuie sur une connaissance très grande de la ville à travers vingt ans d’études morphologiques et de réalisations ponctuelles. Le défi des Jeux olympiques n’a pu être relevé qu’à cause de ce travail pré­paratoire où, encore une fois, la théorie a montré sa véritable légitimité : celle d’être pratique et de faire gagner du temps. »

C’est l’adhésion à ce point de vue inégalement partagé qui motive le détour théorique qui suit avant de rentrer dans le vif du sujet.Comment programmer l'aménagement d'espaces publics?

Vidéo : Comment programmer l’aménagement d’espaces publics?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Comment programmer l’aménagement d’espaces publics?

https://www.youtube.com/watch?v=48kOG8saUpE

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles