Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

La composition des tissus

Vous êtes ici : » » La composition des tissus ; écrit le: 3 mars 2012 par La rédaction

La composition des tissusLes quatre grandes familles de fibres

Parmi les très nombreuses sortes de fibres, on distingue notamment :

–     les fibres naturelles d’origine animale : la soie, la laine, le cachemire, ta vigogne ;



–       les fibres naturelles d’origine végétale : le coton, le lin, le chanvre, la ramie, le jute ;

–      les fibres chimiques artificielles, obtenues à partir de la cellulose (pâte à papier) : la viscose, la rayonne, l’acétate ;

–     les fibres synthétiques, obtenues à partir des résidus pétrolifères : le polyamide, le polyester, l’acrylique, le polyuréthane.

Les microfibres que l’on rencontre dans bon nombre de textures sont composées de fibres synthétiques fines et très légères, comme la maille polaire ou le Lycra.

Le façonnage des tissus

On distingue divers types de façonnages :

–      les textiles tissés, composés d’une chaîne et d’une trame. Les fils de ces tissus se croisent de façon régulière ou en suivant un dessin plus ou moins complexe, comme dans le jacquard tissé ;

–     les textiles tricotés ou en maille, sur la surface desquels le fil forme des boucles. Le changement de coloris permet d’effectuer des motifs, c’est le cas du jacquard tricoté. Ces matières sont exten­sibles et d’une confection plus délicate ;

–     les textiles noués, fabriqués sur des méca­niques complexes, comme les dentelles ;

–     les textiles agglomérés (ou non tissés), regrou­pant les feutres en laine ou en poil de lapin, les feutrines et certaines triplures servant à doubler les parementures.

Les divers traitements

Les textiles subissent des traitements qui leur confèrent un certain nombre de qualités :

–     les traitements chimiques : antimite, antitache, antiusure, antiseptique ;

–    les traitements physiques : imperméable, infeu­trable, antiboulochage, infroissable ;

–     les apprêts : ces traitements consistent à don­ner aux tissus neufs un aspect flatteur ou parti­culier, tel que froissage, cloquage, moirage. On dépose, sur les toiles de lin ou de coton, un apprêt plus ou moins léger, qui a pour but de maintenir ces étoffes raides. Il est alors indis­pensable de décatir le tissu avant de le travailler .

LES DOUBLURES

Bon nombre d’ouvrages nécessitent d’être dou­blés. Les raisons sont diverses. Le plus souvent, il s’agit de cacher le travail de montage situé sur l’envers du tissu et de donner un beau tombé à l’ouvrage. Une doublure peut également offrir à un vêtement un bon isolant thermique.

Sauf exception, la doublure doit avoir un poids équivalent ou plus léger que celui de l’étoffe prin­cipale. Elle peut être composée de différentes fibres : la soie (crêpe de Chine ou pongé) pour les pièces de luxe ; le coton pour les vêtements de sport ; les lainages pour les vêtements d’hiver ; les fibres synthétiques (polyamide ou polyester) pour les tissus plus légers.

Veillez à ce que la composition des fils de la dou­blure supporte le même type de traitements (détachage, lavage, repassage, etc.) que le tissu de l’ouvrage lui-même. Voir l’entretien des tex­tiles pages 244 à 247.

En couture habillement

Les doublures le plus couramment utilisées sont celles en satin polyester ou en polyamide. Ces étoffes, au tissage simple et à l’aspect brillant ou satiné, sont proposées dans un grand choix de couleurs. Les tissus pastel ou transparents seront doublés dans un coloris identique ou un peu plus clair. Les tissus opaques et foncés seront doublés dans un coloris équivalent ou contrasté. Un manteau, une veste d’hiver seront doublés d’un lainage, d’une flanelle ou d’une doublure ouatinée. Et pour donner plus d’aisance, les manches seront doublées de satin simple.

En couture décoration

La doublure est surtout utilisée pour la confec­tion des doubles rideaux. Dans ce cas, la sati­nette de coton est l’étoffe le plus souvent employée. Pour rendre le rideau parfaitement opaque, une toile « obturatrice de lumière » peut être placée entre le rideau et la doublure.

Vidéo : La composition des tissus

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : La composition des tissus

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles