Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

La leçon d’ourlets

Vous êtes ici : » » La leçon d’ourlets ; écrit le: 9 mars 2012 par La rédaction

La leçon d'ourletsLes généralités

Un ourlet consiste à réaliser un rentré simple ou double. Cette opération permet de masquer et de glisser, vers l’intérieur, les bords des pièces qui ne sont pas pris dans les coutures ; elle consolide l’ouvrage tout en le rendant plus esthétique. L’ourlet permet également, dans certains cas, de constituer une réserve de tissu en prévision d’une éventuelle modification.

La technique

Pour préparer un ourlet, il est indispensable de se donner des lignes de repère, il existe pour cela plusieurs façons de procéder : épingles ou fil de bâti ; repli formé au fer ; tracé à l’aide d’un gabarit. Ces trois méthodes nécessitent toutes l’emploi de la règle graduée.
Suivent les techniques les plus courantes pour le façonnage d’un ourlet, en usage aussi bien en couture habillement qu’en couture décoration.



La méthode du bâti

Étape 1

Calculez la hauteur du rentré à partir du bord de la pièce et bâtissez à la main ou à la machine le long de ce rentré.

La leçon d'ourlets

Étape 2

Pliez le tissu sur l’envers, le long du bâti. Maintenez le rentré à l’aide d’épingles et réalisez sur l’endroit un second bâti à 1 cm ‘ du premier, en prenant les deux épaisseurs.

La leçon d'ourlets

Étape 3

Vérifiez la hauteur du rentré, égalisez. Formez un second ren­tré plus haut que le précédent et faites un nouveau bâti, à 1 cm du bord, en prenant ensemble les trois épaisseurs de tissu.

La leçon d'ourlets

La méthode du repassage

Étape 1

Repliez le tissu au fer sur l’envers, en respectant les mesures prises. Intercalez une pattemouille entre le tissu et la semelle du fer. Travaillez de l’extérieur vers l’intérieur de l’ourlet, pour résorber l’excédent d’ampleur. Puis laissez refroidir.

La leçon d'ourlets

Étape 2

Si l’ourlet est double, repliez le tissu en effectuant un second rentré un peu plus haut que le premier. Pressez légèrement le bord de l’ourlet avec la pointe du fer, en travaillant toujours de l’extérieur vers l’intérieur.

Pour éviter que le premier rentré ne marque l’endroit du tissu, intercalez une feuille de papier kraft entre l’ourlet et l’envers de l’étoffe.

La leçon d'ourlets

La méthode du gabarit

Étape 1

Dans un bristol d’épaisseur moyenne, découpez un rectangle de 20 cm x 15 cm et tracez avec un crayon des lignes parallèles correspondant aux hauteurs courantes des ourlets.

Étape 2

Placez le gabarit sur l’envers du tissu et rabattez le bord de ce dernier jusqu’à la hauteur désirée. Aplatissez le rentré au fer, en intercalant une pattemouille entre le tissu et la semelle. Travaillez en glissant le fer de l’extérieur vers l’intérieur.

Le plus machine

Les fabricants proposent un pied-ourleur, qui permet de plier et de piquer l’ourlet en une seule opération. Réservez ce pied à des tissus relativement fins, comme les cotonnades.

L’ourlet « à plat »

C’est un ourlet simple, qui s’effectue en finition des ouvrages plats. Il est constitué d’un seul rentré et ne présente pas de difficulté particulière.

L’ourlet au point de chausson

Cet ourlet convient spécialement aux textiles épais, comme le drap de laine, mais il peut être adapté à d’autres cas.

Le plus souvent, il est caché par la doublure, qu’il s’agisse ou non d’une doublure « flottante ».

Avec la méthode des deux bâtis ou du repassage , formez le rentré voulu. Cousez ensuite ce rentré au point de chausson. D’où le nom donné à cet ourlet…

L’ourlet avec extra-fort

Il est surtout utilisé pour la finition des jupes et des pantalons. C’est un ourlet solide. Prenez soin de réaliser de petits points, pour qu’ils soient invisibles sur le dessus de l’ouvrage.

Étape 1

Commencez par décatir l’extra-fort, de façon à éviter tout risque de rétrécissement au lavage. Pour la même raison, ajou­tez à vos mesures une petite marge, avant de couper la lon­gueur de ganse nécessaire.

Étape 2

Sur l’endroit du tissu, placez l’extra-fort bord à bord avec l’ou­vrage. Faites se chevaucher ces derniers sur 5 mm et piquez. Préparez l’ourlet en faisant deux bâtis. Fixez le bord de l’extra- fort au tissu par un point de chausson .

L’ourlet « en angle »

Cet ourlet se situe généralement au bas des vestes et des man­teaux doublés. Ne retaillez pas les réserves de couture, afin de pouvoir effectuer une éventuelle retouche.

Façonnez l’ourlet du bas du vêtement en rabattant le rentré sur la parementure ou sur chacune des pièces de parementure, en fonction de la structure du vêtement.

Fixez l’angle ou les angles ainsi formés à petits points de chausson , pour que l’ourlet soit à la fois solide et quasi invisible.

L’OURLET « EN FORME »

Il se rencontre sur les jupes taillées dans le biais et sur les nappes ou autres ouvrages de forme ronde. Le rentré présente des fronces ou des plis correspondant à l’excédent d’ampleur. Un ourlet « en forme » est constitué d’un rentré unique, mais il existe trois manières de le réaliser.

  •    Le petit ourlet

Faites un ourlet simple, d’une hauteur réduite ; il y aura ainsi moins d’embu. Formez au fer un rentré de 5 mm à 4 cm. Travaillez en poussant la pointe du fer de l’extérieur vers l’in­térieur, pour résorber l’excédent d’ampleur.

  •   Le fil de fronces

Passez un fil de fronces à la machine ou à la main, le long du bord de la pièce à ourler.

Formez le rentré au fer à repasser en fronçant doucement le bord. Utilisez une pattemouille pour aplatir les fronces.

  •   Le faux ourlet

Taillez dans le biais du tissu un galon de 1 cm de largeur . Vous pouvez aussi acheter du biais préplié. Superposez le bord de l’ouvrage et le biais. Piquez à 5 mm du bord. Ouvrez la couture au fer à repasser, puis retournez le faux ourlet sur l’envers de l’ouvrage.

Placez le biais à 5 mm du bord. Aplatissez au fer à l’aide d’une pattemouille. Passez un fil de bâti sur le bord du biais, puis ter­minez au point d’ourlet.

L’ourlet bagué

Cet ourlet évite la surépaisseur du premier rentré et donne de l’élasticité au montage. Il permet la réalisation d’ouvrages soi­gnés, confectionnés dans des tissus délicats, telle la maille.

Étape 1

Formez un premier rentré, puis baguez à la main au point de chausson ou à la machine au point invisible.

Étape 2

Pour la finition des tissus légers, réalisez sur le bord du rentré un simple surfil à la main. Pour les tissus qui ne s’effilochent pas, piquez au point droit à 5 mm du bord, puis retaillez le ren­tré aux ciseaux cranteurs. Sur les autres textiles, effectuez un repli de 5 mm sur le bord du rentré et piquez à 1 mm du bord.

L’ourlet collé

Grâce aux nouvelles technologies, on trouve désormais en mercerie des bandes de non-tissé qui se fixent au fer. Les ouvrages terminés avec ces bandes sont lavables en machine.

Étape 1

La bande thermocollante mesure entre 3 cm et 5 cm de largeur. Recoupez-la dans sa largeur en fonction de la hauteur de l’ourlet. Enduisez les deux faces de la bande, d’une colle à base de résine. Testez préalablement la réaction du tissu.

Étape 2

Préparez le premier bâti. Placez la bande entre l’ourlet et l’en­vers de l’ouvrage. Maintenez par quelques épingles.

Posez le fer chaud sur l’ourlet. Ne glissez pas la semelle, mais maintenez-la dix secondes en place. Puis déplacez le fer en le faisant chevaucher légèrement la surface précédemment collée. Retirez les épingles à mesure. En cas d’erreur, réchauffez la sur­face au fer, décollez l’ourlet et reprenez la pose de la bande.

Vidéo : La leçon d’ourlets

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : La leçon d’ourlets

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles