Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Le caravagisme

Vous êtes ici : » » Le caravagisme ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction

Le caravagismeLe caravagisme:

Au XVII’ siècle, le caravagisme (du nom de son créateur le peintre italien le Caravage) utilise de façon expressive les contrastes des clairs-obscurs. À la recherche de plus de réalisme, les peintres caravagesques composent aussi des motifs naturalistes qu’ils vont puiser dans des scènes de la vie populaire.

L’expressivité du clair-obscur:

L’action des tableaux de la Renaissance se déroule sous la lumière harmonieuse du soleil. Au début du XVII’ siècle, le peintre italien Michelangelo Merisi dit le Caravage (v. 1573- 1610) refuse les conventions de cet éclairage. Il renverse la tradition et propose un nouvel espace pictural qui exalte la valeur expressive du clair-obscur : le contraste violent de l’ombre et de la lumière.



Pour mettre en valeur les sources d’éclairage, le Caravage compose des tableaux qui se déroulent en pleine nuit ou dans un endroit obscur. Une lampe posée sur le sol ou une petite lucarne dans le plafond éclaire la scène représentée. Le faisceau lumineux traverse la composition et s’accroche sur le volume des objets. Il découpe brutalement celui-ci et modèle la forme des personnages.

Le naturalisme:

mm Par souci de réalisme, le Caravage met au point une forme de vérisme provocateur. Les scènes bibliques prennent une nouvelle force dramatique. Dieu, les saints et les apôtres ne sont plus représentés sous les traits de personnages idéaux, accompagnés de leurs accessoires symboliques. Ils ressemblent à l’homme de la rue, habillé simplement, au teint hâlé et à la peau ridée… La vie quotidienne fait irruption dans la peinture religieuse. mm Les mendiants et les diseuses de bonne aventure deviennent le motif et le sujet du tableau. Le Caravage crée la première peinture réaliste au sens moderne du terme. Il fréquente les tavernes et les quartiers populaires. La peinture de genre d’inspiration naturaliste et descriptive se développe. La représentation se désacralise, le langage de la peinture est plus simple, plus naturel et plus proche de la vie populaire.

Diffusion en Europe:

Au cours du XVII’ siècle, l’œuvre du Caravage fait l’admiration de plusieurs générations d’artistes. Les peintres européens font de fréquents séjours à Rome pour étudier les vestiges de l’art antique. C’est à la suite de ces voyages que le clair-obscur et le naturalisme du Caravage sont appréciés, copiés, puis diffusés dans toute l’Europe. En Italie, Orazio Borgianni (1578-1616) et Bartolomeo Manfredi (1580-1617) poursuivent l’œuvre du Caravage en utilisant le contraste du clair-obscur comme moyen d’expression. José de Ribera (1591-1652) et Diego Vélasquez (1599-1660) en Espagne, tout comme Rembrandt (1606-1669) en Hollande, s’inspirent souvent de ce style. En France, c’est le peintre lorrain Georges de La Tour (1593- 1652) qui se rattache le mieux au courant du caravagisme. Célèbre pour ses peintures luministes, il place une chandelle au centre d’un groupe de personnages (Nativité, etc.). Une lumière rouge orangé modèle alors le visage des personnages regroupés dans l’obscurité du tableau.

les traditions bouleversées:

La Mort de la Vierge:

Ce tableau a été commandé au Caravage et payé avec une avance de 50 écus le 14 juin 1601, pour la décoration de l’une des chapelles de l’église Santa Maria délia Scala in Trastevere à Rome. Une fois terminé, en 1606, il est refusé pour cause de réalisme. Le clergé reproche au Caravage son refus de peindre
une image idéale de la Vierge Marie mourant conventionnellement dans la joie et l’extase divine. Les prélats accusent le peintre d’avoir pris pour modèle le corps d’une vraie femme (une « prostituée répugnante »). La Vierge est représentée avec les pieds gonflés et le ventre tendu d’une vraie morte.

Vidéo : Le caravagisme

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le caravagisme

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles