Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Le chemisier

Vous êtes ici : » » Le chemisier ; écrit le: 9 mars 2012 par La rédaction

Les mesuresLe chemisier On retrouve dans ce modèle de chemisier les deux techniques précé­demment décrites, a savoir : le façonnage d’un col et le montage d’un revers de manche, deux techniques courantes en couture habillement et assez semblables d’un ouvrage à l’autre. En effet, quelle que soit la forme du col, le procédé diffère peu. Quant aux revers, qu’ils soient situés au bas d’une jambe de pantalon, sur le poignet d’une veste ou sur une poche, la méthode reste la même.



Les mesures

Prenez le tour de poitrine et la « longueur devant » depuis l’épaule jusqu’à la taille. Mesurez aussi la « longueur dos » du bas de la nuque jusqu’à la taille.

Vérifiez que le patron correspond bien à ces mesures ; modi­fiez-le si nécessaire.

Le métrage de tissu

Pour une taille (38)-40-(42) : 1,75 m de tissu en 1,15 m de largeur ou 1,15 m de tissu en 1,40 m de largeur.

La triplure

La triplure est utilisée dans ce modèle pour l’entoilage du col et des devants du chemisier.

Le chemisier

La coupe

Les coutures sont comprises dans le patron ci-dessus : 2,5 cm pour les ourlets du bas et 1,5 cm pour les réserves de couture. Pliez le tissu en deux, droite contre gauche. Épinglez les deux épaisseurs. Posez le milieu de la « pièce dos » sur la ligne de pliure. Tracez les contours du patron à la craie de tailleur. Coupez cette partie de la pièce et reportez les repères de mon­tage sur l’autre côté du dos.

Placez les patrons des devants, des manches et du col sur le tissu replié. Marquez les contours à la craie, puis découpez les pièces sur le tracé. Reportez soigneusement les repères de montage sur chacune des pièces.

Taillez les parementures du col et des deux devants du chemi­sier dans la triplure.

Le chemisier

Le chemisier Le bouton-pression et l’agrafe

Une pression est composée de deux parties rondes qui s’em­boîtent l’une dans l’autre. Chaque partie est percée sur son pourtour de trois ou quatre trous permettant de les coudre au support. Il existe plusieurs diamètres de pression, à choisir en fonction de l’ouvrage et de la nature du tissu.

Prenez les repères des points de fixation à l’aide d’épingles. Cousez d’abord la partie comportant une pointe, en passant trois ou quatre fois dans les trous qui la bordent. Cette partie se situe sur la « face dessous » de la patte de boutonnage. Enduisez ensuite la partie cousue avec de la craie et appliquez- la sur la partie à emboîter. Cousez la seconde partie de la pres­sion sur le repère laissé par la craie. Pour les pressions à rivet ou décoratives, formées de quatre parties, suivez le mode d’emploi du fabricant.

L’agrafe en métal ou recouverte d’un galon de passementerie, est formée d’une partie plate ou arrondie et d’une autre par­tie, en forme de crochet. Fixez les parties courbes de chaque partie à la main, au point arrière.

Vidéo : Le chemisier

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le chemisier

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles