/*

Les «bien»espaces publics modernes

Vous êtes ici : Accueil » Architecture » Les «bien»espaces publics modernes
Les «bien»espaces publics modernes

ARTICLE

Il ne sera pas ici question de tous les genres d’espaces publics modernes, mais essentiellement de ceux dont un des éléments essentiels est « l’espace vert », un espace végétal en principe illi­mité comportant quelques bâtiments, la plupart du temps dis­persés (petites ou grandes barres, tours ou « plots »). Ces fragments urbains diffèrent de ceux qui font partie des textures urbaines qu’on peut nommer grises, où rues et places bordées d’immeubles ou de maisons délimitent quelques parcs, jardins et squares (dési­gnés collectivement comme « espaces verts », au pluriel).

En France, on associe habituellement les textures urbaines vertes à la périphérie des villes, aux grands ensembles, aux problèmes sociaux graves des couches défavorisées ; elles sont censées être le cadre d’une vie sociale peu attrayante, quand elles ne sont pas accusées d’en être la cause. Cependant, au cours du XXe siècle, et notamment après la Seconde Guerre mondiale, des lieux combinant de manière satisfaisante espace vert et bâti­ments furent créés, en France comme dans le monde entier. Ces lieux restant souvent absents du débat public, il nous a paru important d’y porter attention. Nous avons donc recensé un certain nombre de « bonnes » textures vertes françaises, puis tenté de comprendre d’où venait leur qualité. Pour ce faire nous avons contacté une trentaine de spécialistes des questions urbaines1 qui travaillent dans des villes différentes pour leur demander d’établir une liste des bons exemples. Il faut tenir compte de cet éventail ; les cas cités étant souvent liés à des expériences personnelles, la « couverture » géographique influe sur le corpus.

VIDEOS

Vidéo : Les «bien»espaces publics modernes

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les «bien»espaces publics modernes

http://www.youtube.com/watch?v=kszIRVDSQWg

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié