Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Les détails : posez les limites

Vous êtes ici : » » Les détails : posez les limites ; écrit le: 30 avril 2013 par La rédaction

Plus les voisins sont près, plus nous  voulons protéger notre territoire et notre  intimité. Ce que nous ne pouvons obtenir en gardant nos distances, nous l’imposons •par une clôture et curieusement, sa hauteur et son impénétrabilité sont  inversement proportionnelles à la taille du jardin. C’est pourquoi les clôtures séparant  les petits jardins de ville sont souvent plus hautes et plus massives que celles des grands jardins où prédominent les haies taillées persistantes, que les jardins campagnards se signalent rarement par plus qu’une barrière entrouverte ou une haie libre informelle, et que les grandes propriétés se fondent imperceptiblement dans la campagne alentour.

le bon

  • La variété des matériaux de clôture, naturels ou non, est positivement fabuleuse.
  • Une jolie clôture et des séparations internes ajoutent couleur et spectacle pour devenir des éléments structurels clés du jardin.
  • Habillée d’arbustes et de plantes grimpantes à fleurs, la clôture devient jardin. Et les murs de soutènement créent plein de nouvelles zones de plantation.

    le mauvais

    • Plus la clôture est haute et massive, plus l’ombre qu’elle projette est longue et dense.
    • Quand elle fait obstacle à la pluie, le sol se dessèche de façon permanente.
    • Où finit l’intimité commence parfois la claustrophobie.

    l’horrible

    • Les murs sont incroyablement coûteux à construire. Si vous en avez un et qu’il est un peu délabré, donnez-lui plutôt un lifting .
    • Ne bannissez pas les clôtures de grande série prêtes à poser. Il est facile de les personnaliser.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles