Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Les fournitures de couture

Vous êtes ici : » » Les fournitures de couture ; écrit le: 3 mars 2012 par La rédaction

Les fournitures de coutureLes outils de mesure

Le mètre-ruban en toile plastifiée présente l’avan­tage de ne pas se déformer et de rester précis aussi longtemps que vous en prenez soin. Sa longueur varie entre 1,50 m et 2 m.

Certains modèles présentent les dix premiers cen­timètres sous forme de réglette métallique gra­duée. Cette partie permet ta prise de mesures en position verticale, celle des ourlets par exemple. Ne pliez jamais ce mètre-ruban ; les plis risque­raient de marquer la surface et de la rendre moins lisible. Roulez-le soigneusement avant de le ranger. Durant le travail, faites comme les couturières professionnelles. Placez-le autour de votre cou ; ainsi, vous ne le chercherez pas.



On trouve aussi des mètres-rubans sous forme de dérouleur, qui s’enroulent dans leur boîtier par simple pression sur un bouton.

La grande règle graduée en métal doit mesurer 1 m de longueur. Cet instrument, très fiable, ne s’use pas et ne se déforme pas. Préférez un modèle présentant une bande de caoutchouc sur le dessous. Cette « semelle » évite que la règle ne glisse au cours du travail.

Les fournitures de coutureL’équerre isocèle sert à marquer et à vérifier les angles droits et le droit-fil des étoffes.

Les angles à 450 sont ainsi rapidement et parfaitement tracés, de même que les bandes ou les pièces à couper dans le biais du tissu.

 Les outils de coupe

Les ciseaux de couturière (ou ciseaux de tailleur) doivent avoir des lames de 16 à 20 cm de lon­gueur et des anneaux de forme ergonomique pour une meilleure prise en main et une coupe plus précise. Il s’agit là d’un achat important. Choisissez un modèle possédant des lames en acier forgé, plus robustes que celles en acier moulé. Réservez exclusivement ces ciseaux à la coupe des textiles ; ils conserveront ainsi long­temps un fil de lame bien affûté.

Les ciseaux ordinaires s’utilisent pour la découpe des pièces en papier, en non-tissé ou autres matériaux non textiles.

Les ciseaux à broder possèdent des lames fines et pointues. Destinés aux travaux de précision, ils permettent l’ouverture des boutonnières et la découpe des effilochures sur le bord des tissus. À noter que certaines marques haut de gamme proposent des modèles pour gauchers.

Le découseur se présente sous la forme d’une petite fourche munie d’une lame aiguisée. Fin et pointu, il permet de dé­coudre rapidement, en un seul geste, les piqûres ou les bourdons réalisés à la machine à coudre et d’ou­vrir les boutonnières.

Vous trouverez cet acces­soire dans le coffret des machines à coudre. Peu coûteux, il est conseillé d’en changer régulière­ment, car les fines poin­tes ont ten­dance à se bri­ser et le fil de la lame S’émousse rapidement.

Les poids servent à maintenir les pièces du patron et le tissu pendant la phase de traçage. Si vous ne disposez pas de poids spécifiques pour les travaux de couture, employez des objets lourds tels de gros cendriers, presse-papiers, galets, etc. Vous trouverez également, chez les brocanteurs, de vieux poids « à mesure » pour un prix tout à fait abordable. Ces poids conviendront tout aussi bien ; nettoyez-les soigneusement avant utilisa­tion pour qu’ils ne risquent pas de tacher le tissu.

Vidéo : Les fournitures de couture

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les fournitures de couture

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles