Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Les mouvement dans la peinture : Post-minimalisme

Vous êtes ici : » » Les mouvement dans la peinture : Post-minimalisme ; écrit le: 22 mai 2012 par La rédaction modifié le 12 novembre 2014

Post-minimalisme

CONTEXTE



en 1971, le critique américain Robert Pincus-Witten qualifie l’œuvre de l’artiste Eva Hesse de Post Minimal Art, « post- minimalisme » dans son article publié dans la revue Artforum. Ce terme caractérise l’aspect périssable et éphémère de créations artistiques composées de matériaux instables, volatiles, se condensant, s’évaporant ou se décomposant avec le temps, sans que l’homme en maîtrise l’évolution. En ce sens, il s’oppose et dépasse le minimalisme formel (—> MINIMAL ART) en imposant la notion de temps. Le post-minimalisme ou Process Art – processus de l’évolution physique des matériaux qui constituent l’œuvre – s’affirme lors de deux expositions en 1969 : « Quand les attitudes deviennent formes » à Berne et « Procédures/Materials » à New York.

ARTISTES

Eva Hesse (1936-1970); Richard Serra (né en 1939), et le post-minimaliste et conceptuel Hans Haacke (né en 1936) créent les œuvres les plus éphémères in situ (le Cube de condensation, Haacke, 1963) : l’eau contenue dans le cube de Plexiglas se condense sur les parois selon la température ambiante.

Vidéo : Les mouvement dans la peinture : Post-minimalisme

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les mouvement dans la peinture : Post-minimalisme

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles