Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Les mouvements dans la peinture : Arts and Crafts

Vous êtes ici : » » Les mouvements dans la peinture : Arts and Crafts ; écrit le: 18 mai 2012 par La rédaction

Les mouvements dans la peinture : Arts and Crafts

CONTEXTE

le mouvement artistique Arts and Crafts — Arts et Artisanats – est fondé en 1862, en Grande-Bretagne, par le théoricien et décorateur William Morris. Il s’oppose aux méfaits de la révolution industrielle, à ses ravages humains et esthétiques qui excluent la main de l’artisan. Morris prône la renaissance de l’artisanat, l’union de tous les arts et l’art pour tous. Entouré d’architectes, notamment Webb, Shaw et Voysey, des peintres préraphaélites dont Rossetti et Sir Burne-Jones, puis de l’illustrateur Crâne, il vise à mettre la technique industrielle au service de l’artiste-artisan.



La Arts and Crafts Exhibition Society est crée à Londres en 1888. Morris y ouvre le premier magasin d’ameublement et de décoration. Les fabricants et les créateurs-artisans s’associent: la firme anglaise Liberty est présente à Bruxelles en 1889 et à Paris jusqu’en 1931. L’Amérique crée les premiers logements sociaux. Ils apparaîtront en Angleterre après 1890. Ce mouvement ouvre la voie à l’Art Nouveau en Europe (1890-1905) au Bauhaus de Gropius (1919-1933), en France à l’union des artistes modernes (U.A.M., 1925), au design industriel contemporain.

CARACTÉRISTIQUE

Arts and Crafts (A & C) forge des principes socialistes : la joie au travail ; l’unité des arts (art et industrie, art et artisanat) ; le régionalisme ou le respect des cultures locales ; l’intervention de l’artiste-artisan dans toutes les étapes de fabrication de son œuvre, etc. Morris privilégie le beau et l’utile, la forme et le matériau des objets, et son intégration dans l’environnement.

Les Arts and Crafts concernent principalement l’architecture et les arts décoratifs. Avec l’architecture du Domestic Revival (renaissance domestique), Morris brise la tradition savante de l’architecture publique, de cour ou bourgeoise. Il refuse le pastiche gothique, le classicisme européen. Il se réfère à l’architecture médiévale, rurale du XVIIe siècle et à la tradition vernaculaire, anglaises, en répondant à la vie moderne. Les matériaux régionaux et naturels (brique, bois, etc.) s’intègrent au paysage. Le « cottage » est fonctionnel, lumineux, riche en volumes purs et pauvre en ornements (The Red House, Webb, 1859). « Le message parlera de la nature et de l’homme, d’ordre et de beauté, mais où tout sera douceur. simplicité liberté, confiance et lumière », Lethaby, architecte du mouvement  En Amérique, les villas, et les « bungalows » plus démocratiques, sont caractéristiques du style Arts and Crafts de l’architecte Richardson.

Les arts décoratifs concernent l’aménagement et le décor intérieurs : céramique, vitrail, papier mural, textile, affiche, mobilier, ferronnerie, joaillerie, émail, etc. Certains témoignent d’un goût éclectique et foisonnant, de style antiquisant, renaissant et japonisant (les illustrateurs Crâne et Beardsley), d’autres préfèrent les motifs végétaux stylisés, inspirés du Moyen Âge et de la Perse (Morris, Voysey). Ils privilégient souvent les teintes vives, posées en aplats. Les peintures sont peu nombreuses. Ducan crée des fresques et Sir Burne-Jones des toiles symbolistes -» SYMBOLISME.

ARTISTES

Grande-Bretagne

William Morris

(1834-1896), peintre, écrivain, rénovateur des arts décoratifs, exécute surtout des papiers peints et des étoffes imprimées (chintz) inspirées de motifs végétaux issus de tapisseries et de manuscrits du Moyen-âge, de Perse, dans un style surchargé. Maître de l’architecture domestique et du design, Philip Webb (1831- 19) 5) répond au mode de vie moderne de ses commanditaires en respectant les traditions vernaculaires anglaise et médiévale.

Walter Crâne

(1845-1914) illustre des toy-books. Ce « père des albums pour enfants » séduit Lewis Carroll.

Charles Voysey (1857-1941), architecte et décorateur respectueux du « cottage » et rénovateur de la maison individuelle pour les classes moyennes, simplifie les volumes et privilégie l’horizontalité dont s’inspirera Franck Lloyd Wright. Ses textiles et papiers peints sont plus sobres que ceux de Morris. Les architectes Richard Norman Shaw (1831-1912) et Edward William Godwin (1833-1886) créent un habitat individuel — isolé ou mitoyen — agrémenté d’un jardin.

Aubrey Beardsley

(1872-1898) illustre Salomé d’Oscar Wilde, (1893). Ses affiches de femmes équivoques, énigmatiques, sombres, en noir et blanc très contrastés, effraient la bourgeoisie anglaise.

Amérique

Henry Hobson Richardson (1838-1886), brillant architecte américain des années 1880, construit notamment des villas inspirées de l’architecture rationaliste du Français Viollet-le-Duc et du Domestic revival.

ŒUVRES

The Red House

Webb, 1859, Bexley Heath dans le Kent, Grande-Bretagne.

La Forêt

tapisserie, 1887, dessin de Morris, Dearle et Webb.

Le Réveil de Cuchelin

Ducan, v. 1894, fresque murale, Ramsey Lodge, Edimbourg.

Affiche

1895, Dow, in Modem Art. The Orchard, Voysey, 1899, Chorley Wood dans le Hertfordshire, Grande-Bretagne.

Dessin pour « treillis »

papier peint, Morris, Morris Gallery, Londres.

Vidéo : Les mouvements dans la peinture : Arts and Crafts

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les mouvements dans la peinture : Arts and Crafts

https://www.youtube.com/watch?v=awiOO2e31GY

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles