/*

Les températures de cuisson

Vous êtes ici : Accueil » les cuissons » Les températures de cuisson
Les températures de cuisson

Le contrôle de la température est le facteur le plus important pour réussir une cuisson. Le potier traditionnel jetait un coup d’œil et évaluait la température à la couleur à l’intérieur du four. Cette méthode, encore très courante de nos jours, ne convient pas aux débutants. Les montres fusibles restent le meilleur moyen de mesurer la température.

Les montres fusibles

Elles sont composées de matières céramiques comprimées et formulées pour fondre à des températures spécifiques, indiquées par un numéro sur le côté. Attention, la température de fusion peut varier légèrement d’un fabricant à l’autre. Essayez d’utiliser toujours le même modèle, pour vous familiariser. Une vitrification réussie de l’argile et de la glaçure ne dépend pas que de la température, mais aussi de la durée de la cuisson.

Faire tenir une montre fusible

  • Commencez par faire tenir la montre debout. Vous pouvez acheter un socle, mais le plus simple est d’entourer le pied d’un rouleau d’argile. Posez la montre sur une table ou une étagère, pour que le pied soit bien en contact avec la surface plane. Elle ne doit pas être verticale, mais légèrement inclinée. Voilà la position correcte.
  • Façonnez un petit rouleau d’argile et entourez-en le pied de la montre. Tenez-la pour qu’elle reste inclinée. Une mince paroi suffisant à la faire tenir, retirez tout surplus d’argile. Maintenant, votre montre est prête à être enfournée.

Utiliser des montres fusibles

  • En observant par le regard du four, vous voyez nettement les montres s’incliner. Ici, les montres n° 8, 9 et 10 sont disposées de gauche à droite. La n° 8 (1 260 °C) s’est déjà affaissée, la n° 9 (1 280 °C) l’est à moitié et la n° 10(1 300 °C) commence à suivre le mouvement. Quand elle sera tombée, la cuisson cessera.
  • Vous avez toujours intérêt à conserver les montres ayant servi dans des cuissons réussies, à titre indicatif. Les deux séries de montres à droite, provenant d’une cuisson réussie, ont complètement fondu. La n° 4 (1 060 °C), foncée et totalement fondue, révèle une période de réduction. Les n° 8 et 9 ont aussi fondu, révélant une température finale aux environs de 1 280 °C. Ces deux séries, placées en haut et en bas du four, témoignent de la régularité de la cuisson. Celles de gauche, insuffisamment cuites, trahissent la présence d’un point froid.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié