Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Montpellier : un projet « sans histoires »

Vous êtes ici : » » Montpellier : un projet « sans histoires » ; écrit le: 28 février 2013 par La rédaction

Montpellier : un projet « sans histoires »Le cas de Montpellier propose une situation proche de la figure idéale du projet s’accomplissant. Son déroulement relève de la même équation qui préside habituellement à un projet archi­tectural : le projet est établi et est suivi de sa réalisation globa­lement conforme. Aujourd’hui, sur le site, les premiers milliers de pins parasols, pins d’Alep et autres cyprès sont plantés en « ordre aléatoire » . Les subtiles modifications du tracé et du profil de l’ancienne voie rapide, destinées à inciter le trafic au ralentissement, sont mises en œuvre : accentuation des sinuosi­tés, léger rétrécissement des voies, gommages des signes de l’uni­vers routier (par la suppression des glissières de sécurité et des bandes d’arrêt d’urgence remplacées par des caniveaux, des bor­dures et des terre-pleins adoucis). L’ambition de construire un pay­sage d’entrée de ville « serein et homogène », inscrit dans une « ample géographie », d’essence méditerranéenne, accompagnant le passage des sites ouverts des étangs de bord de mer à l’univers dense de la ville méridionale et, surtout, le pari sur la capacité du matériau végétal à donner à l’espace de la périphérie une cohé­rence que le bâti ne saurait lui offrir pourront être évalués dans l’avenir. Les conditions générales de cette opération ont été évi­demment déterminantes de cet enchaînement projet-réalisation. Il s’agissait d’un concours de paysage pour l’aménagement de l’avenue, lancé en 1990 par l’institution responsable de cette voie, la ville de Montpellier, avec pour programme et volonté politique « une voie rapide, mais que l’on ne voulait pas traiter en voie rapide…13 ». Un projet « sans histoires » donc, dont la réus­site opérationnelle se mesure encore au prolongement de la mis­sion de ses concepteurs : ils sont à présent auteurs d’un schéma directeur du paysage pour le site voisin de Port-Mariane et pay- sagistes-conseils permanents auprès de la direction des Paysages et de la Nature de Montpellier pour sa mise en œuvre.Montpellier : un projet « sans histoires »

Vidéo : Montpellier : un projet « sans histoires »

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Montpellier : un projet « sans histoires »



← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles