Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Mythologie et allégories

Vous êtes ici : » » Mythologie et allégories ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction

Mythologie et allégoriesMythologie et allégories:

À la fin du Moyen Âge, les cours européennes redécouvrent l’art de vivre de l’Antiquité. Les artistes s’inspirent des témoignages de l’art gréco-romain. La peinture mythologique se développe au service de l’apparat, de l’éclat et du luxe des habitations aristocratiques et royales. Elle célèbre le plaisir des puissants.

Le goût pour l’antique:

Après le XIV siècle, les grandes familles italiennes se passionnent pour faire renaître le prestige et la gloire de l’ancienne Rome. Les artistes cultivent avec ferveur le retour à un
ordre antique idéal, dans lequel règne l’harmonie entre l’homme et la nature. La mythologie des Grecs et des Romains est, pour eux, le témoignage d’une vérité sensible et profonde,
Au cours de ses nombreuses campagnes militaires en Italie, François Ier découvre l’esprit de la Renaissance. Il invite des artistes italiens à venir travailler en France. Installés au
château de Fontainebleau, les peintres et les sculpteurs importent à la cour le goût pour les sujets mythologiques et le culte de l’Antiquité.
Aux XVII et XVIII siècles, le sujet mythologique est très apprécié. L’imaginaire antique est un art puissamment narratif. Il expose la fabuleuse aventure des dieux et il retrace les
difficultés des relations entre l’homme et l’Olympe. Ces thèmes éveillent la volupté et le plaisir, ils affranchissent les peintres et le public des rudesses de la vie quotidienne.



La recherche d’un idéal:

Les peintres s’inspirent des formes et des attitudes aperçues dans les bas-reliefs, les sarcophages et les statues gréco-romaines. Ils séjournent à Pompéi où ils recopient les dessins conservés sur les murs des villas. Ils étudient les arabesques des lignes héritées des vases grecs et ils déchiffrent les canons de la beauté et le rendu de la sensualité des corps. Le sujet mythologique offre beaucoup de liberté dans la représentation de grandes compositions : profusion des personnages et vitalité joyeuse des expressions.

La figure allégorique:

L’allégorie est un procédé de personnification d’une idée morale, philosophique, religieuse, etc. Le peintre dispose d’une grande liberté formelle pour composer des sujets spirituels. Il peut mélanger des héros mythologiques et des figures allégoriques. Rubens représente la Paix sous les traits d’une nourrice qui donne le sein à des enfants, la Guerre sous les traits du dieu Mars. Pour Delacroix, la Liberté est une femme qui se dresse sur une barricade, la chemise déchirée, un drapeau à la main.

vénus et l’amour:

Le mythe de Vénus:

Vénus est la déesse romaine de l’Amour, assimilée à l’Aphrodite grecque. Déesse de la Fertilité et de l’Amour, elle est née de l’écume de la mer.

L’idylle de Vénus et d’Anchise:

Vénus est mariée à Vulcain, le dieu du Feu et des Forges. Mais elle tombe amoureuse du guerrier troyen Anchise et trompe son mari. De cette brève union naît le fondateur légendaire du peuple romain : Énée. Vénus protège son fils.
Elle l’aide à sortir de la ville de Troie en flammes et lui donne les armes de la victoire forgées par Vulcain.

La naissance de Vénus:

Vénus est représentée accompagnée par les trois Grâces. Ses attributs sont la colombe, symbole de l’amour, et la coquille Saint-Jacques, qui indique sa naissance maritime.
Elle donne souvent aux peintres le prétexte à la simple représentation du nu féminin. Botticelli met en scène l’image de la Vénus pudica : le bras gauche légèrement recourbé, la main couvrant le pubis, l’autre bras couvrant les seins. La nudité de Vénus est le symbole de la pureté et de l’innocence.

Vidéo : Mythologie et allégories

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Mythologie et allégories

https://www.youtube.com/watch?v=_7W6Sr32Yw4

← Article précédent: Article suivant:

Une réponse pour "Mythologie et allégories"

  1. p  8 novembre 2012 at 1 h 01 min

    je cherche des exemples de chars triumphals utilise pour les festivals de laurent le magnifique en 1490-91.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles