Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Une ville abstraite

Vous êtes ici : » » Une ville abstraite ; écrit le: 27 février 2013 par La rédaction

Une ville abstraite Le processus à l’œuvre dans la conception des opérations sur dalle s’assimile à une démarche d’abstraction du territoire urbain. De la même manière qu’en peinture l’abstraction procède d’une crise de la représentation figurative, d’une sorte de constat d’épuise­ment de sa capacité à produire du sens face à l’apparition de nou­veaux modes de création visuelle, la dalle nous semble procéder, avec retard, du même regard ou du même jugement sur la perte de sens de la ville ancienne face aux changements de mode de vie provoqués, notamment, par la diffusion de l’automobile. De même qu’en peinture cette attitude ne résume pas toute la pro­duction de la période, d’autres types de démarches urbanistiques vont coexister, pour des raisons de coût notamment. On trouve peu de dalles dans les premiers grands ensembles, quelques-unes dans les ZUP. Cela dit, pour ses inventeurs, la dalle n’est pas synonyme d’abstraction mais plutôt de refondation, et en parti­culier morale. Inévitablement, cette refondation passe par l’effacement des traces du passé et, d’une certaine manière, par la mise à distance de la réalité. De la représentation d’un site on ne conserve que des données abstraites : le nombre de logements à détruire, le nombre de logements ou les surfaces de bureaux à construire, la quantité de parkings. Cette abstraction se décline sur plusieurs registres. Elle s’incarne notamment dans les docu­ments graphiques produits à l’occasion de l’élaboration des projets. La représentation de la dalle se fait le plus souvent en coupe schématique qui distingue les différents niveaux de cir­culation et modes de transport qui y circulent. L’impression de simplicité prouve alors l’efficacité des solutions proposées. On ne montre pas les réseaux en plan ou en maquette, sauf à les sim­plifier. Par exemple, on dessine le réseau viaire de La Défense sans indiquer les immeubles, et encore moins les structures bâties conservées. En ce qui concerne l’aménagement de la surface de la dalle, les représentations restent également schématiques. En ce sens, ces projets ne se distinguent pas de ceux des grands ensembles, dont les dessins sont tout aussi abstraits, notamment en ce qui concerne le traitement des espaces extérieurs.Une ville abstraite



Vidéo : Une ville abstraite

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Une ville abstraite

https://www.youtube.com/watch?v=t4HmT8qhFfo

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles