/*

Young British Artists (Saatchi Collection)

Vous êtes ici : Accueil » Peinture » Young British Artists (Saatchi Collection)
Young British Artists  (Saatchi Collection)

ARTICLE

CONTEXTE

Les Young British Artists dits YBAs, apparaissent en 1988 lors d’une exposition de jeunes artistes contemporains britanniques. Les YBAs sont reconnus « officiellement » en 1997 à l’exposition Sensation organisée par Charles Saatchi.

Ces artistes ne constituent pas un mouvement artistique. Les critères de jeunesse, de nationalité et d’art contemporain les rassemblent indépendamment de tout lien esthétique ou technique. Ces peintres, photographes, vidéastes, sculpteurs, créateurs d’installations sont sélectionnés, promus, et « labellisés » selon la volonté d’un seul homme, Charles Saatchi, célèbre publicitaire et collectionneur anglais d’art contemporain. En 1985, le collectionneur crée la fondation Saatchi ; elle compte des centaines d’œuvres. En 1988, Damien Hirst — aujourd’hui artiste phare — regroupe seize jeunes artistes britanniques pour l’exposition Freeze (le Gel). Saatchi achète la majeure partie de la production.

En 1990, Hirst organise une autre exposition, Modem Médicine. Ces deux expositions marquent la naissance et l’ascension des YBAs. Saatchi conçoit l’exposition Sensation, en 1997, à la Royal Academy of Arts de Londres, riche de quarante deux YBAs de sa collection, de Mat Collishaw à Jenny Saville. Sensation est présentée en 1999 au Brooklyn Muséum of Art de New York. Les YBAs ont dynamisé l’art contemporain. Dans leur sillage et celui de la revue Frieze, créée en 1991, la première foire londonienne d’art contemporain, Frieze air Fair, a lieu à l’automne 2003. Au printemps de la -même année, la galerie Saatchi s’est installée au County Hall, au centre de Londres. Le 25 mai 2004, une centaine d’œuvres de la collection Saatchi a brûlé dans un incendie.

CARACTERISTIQUES

Les Young British Artists de l’exposition Freeze (1988) « C’était comme une bouffée d’air pur de voir cet art contemporain et ces idées vraiment nouvelles nées en Angleterre ». (K. Hartenstein – Saatchi). Les YBAs abordent tous les sujets, sous toutes leurs formes, dans toutes les techniques artistiques, connues et novatrices (bourses d’éléphant d’Ofili, veau coupé en tranche de Hirst…)

Ils peignent des sujets figuratifs ou des représentations abstraites, parfois les deux dans un même travail. Les styles sont très divers : figuratif (Saville, Maloney, Hume), géométrique (Hume), minimaliste (Davenport), abstrait gestuel et/ou abstrait géométrique (Davenport), abstrait et ou hyperréaliste (R. Patterson, Brown), expressionniste (Maloney) ; lettriste e: optique (Davies), Pop art, surréaliste, kitch, etc. Ils choisissent la peinture à l’huile, l’acrylique (Saville, Maloney, Rae) ou la laque industrielle (Hume, Davenport) en tous formats.

ARTISTES

Parmi les 42 YBAs de l’exposition Sensation (1997), presque tous sont formés au Goldsmith’s College of Arts de Londres.

James Rielly

(né en 1956) peint des portraits d’anonymes dont des enfants. Il s’inspire d’histoires quotidiennes relatées dans la presse, relatives à la violence: doux portraits aux teintes claires (une goutte de sang coule de la narine d’un enfant souriant Une fille blonde aux larmes brunes.) À partir de 1995, il peint des visages mutants avec des nez de cochons, quatre yeux.. Les peintures de Keith Coventry (né en 1958) portent une critique politique sur l’œuvre de Malevitch et son Carré blanc sur fond blanc : Suprematist Painting I-X (1993) ; White Abstracts (1994). Il peint des places urbaines « salies » par les problèmes sociaux. Il portraiture Churchill dans des variations de blancs.

Les œuvres de Simon Callery (né en 1961) aux teintes lavées, pâles, évoquent le ciel à travers une fenêtre d’un immeuble. Depuis 1996, dans le projet de Segsbury, il associe peintures, sculptures et photographies. À ses débuts, Martin Maloney (né en 1961) met en scène des chats, des fleurs, des scènes de groupes, des portraits isolés, des images pastorales transposées en ambiance urbaine. Il utilise du papier vinyle et de la peinture. En 1997, il peint la vie quotidienne de jeunes gens : musiciens, personnage regardant la télévision, lisant, écoutant un walkman. Le style expressionniste est très coloré. Ses récentes recherches perte’ »: sur la photographie et le collage.

Gary Hume

(né en 1962) recouvre des portes battantes – d’hôpital d’édifices publics — d’aplats de laque industrielle. En 1992, il abandonne l’abstraction minimaliste pour une profusion de motifs figuratifs et décoratifs : fleurs, oiseaux, personnages anonymes ou célèbres, extraits des médias. Ses taches sont vivement colorées.

L’« hyperabstrait » Richard Patterson (né en 1963) avant de peindre une toile, recouvre de pâte à modeler des figurines (un motard, un soldat, un minotaure puis les façonne. Ensuite, il les photographie en gros plan. Il choisit une prise de vue, l’enrichit de quelques coups de pinceaux, la met au carreau puis l’agrandit considérablement. Il transcrit le moindre détail photographique à la peinture.

Fiona Rae

(née en 1963) trouve ses sources dans l’art abstrait et le pop art. Elle cherche à résoudre le conflit entre représentation figurative et abstraite. Elle invente un climat de science-fiction dans un cyber-espace intergalactique. Abstraction et références contemporaines habitent son œuvre (informatique, BD, TV etc). La seule sensation visuelle l’emporte sur la question du style.

Marcus Harvey

(né en 1963) peint le corps violenté, la pornographie dans une facture expressionniste. Il réalise aussi des tableaux en noir et blanc ou d’un style linéaire. Sa peinture a pour point d’ancrage la photographie, l’œuvre de Ivan Davenport (né en 1966) est redevable aux Abstraits américains des années 50 et 60. Il  s’attache à la matérialité de l’œuvre. Il peint un monochrome brillant puis y trace des filets de peinture à l’arrosoir, avec ses imperfections et ses coulures. Vue de loin, son œuvre appartient à l’abstraction géométrique, « rigide » ; de près, elle vibre.

Glenn Brown

(né en 1966) peint et sculpte des œuvres complexes. Il copie et réinterprète, en peinture, de mauvaises photographies de tableaux existants (Dali…). Il peint aussi des portraits largement brossés rappelant ceux de De Kooning ou Auerbach.

Chris Ofili

(né en 1968) affirme sa double culture, nigériane et anglaise. Au Zimbabwe la beauté des paysages, des animaux, et des femmes le frappe ; les teintes vives incluant des matériaux inhabituels (bourses d’éléphant dans sa Vierge) font scandale.

Peter Davies

(né en 1970) peint minutieusement : petits carrés, rectangles ou étoiles de couleurs laissant en réserve des mots ; mots de couleurs sur fond blanc ; cercles colorés et étirés. Les motifs, peints irrégulièrement, ondoient. Son œuvre se réfère au passé — lettrisme, abstraction géométrique – mais s’ancre dans la contemporanéité.

Les nus féminins de Jenny Saville (née en 1970) monstrueux d’obésité et de difformités adipeuses, au regard menaçant, rappellent l’art de Lucian Freud et les photographies du Britannique Bill Brandt. Elle travaille sur des toiles immenses d’après des photographies peu flatteuses, parfois obscènes. Elle trace les bourrelets à couper au bistouri. Puis, Jenny Saville se concentre sur la matérialité de la peinture, des corps enlacés. Les teintes sanguines, parfois bleuies, des chairs exhibées, modelées en pleine pâte, dérangent (femme-truie).

ŒUVRES

Quelques tableaux présentés à Sensation (1997), de la collection Saatchi.

Random Acts of Kindness

1996, James Rielly. White Abstract, 1994, Keith Coventry. Newton’s Note, 1996, Simon Callery. Sony Levi, 1997, Martin Maloney. Vicious, 1994, Gary Hume. Blue Minotaur, 1996, Richard Patterson. Untitled (Sky Shout), 1997, Fiona Rae.

Myra

1995, Marcus Harvey. Beautiful, kiss my fucking ass painting,

1996, Damien Hirst. Poured painting : blue, green, turquoise (peinture au sceau : bleue, verte turquoise), 2000, Ivan Davenport (artiste non exposé à Sensation). Dali-Christ, 1992, Glenn Brown.

The Holy Virgin Mary

1996, Chris Ofili. Text Painting, 1996,

Peter Davies. Hybrid, 1997, Jenny Saville.

VIDEOS

Vidéo : Young British Artists (Saatchi Collection)

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Young British Artists (Saatchi Collection)

http://www.youtube.com/watch?v=4uQpy9jrhV8

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié