Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Les frères Le Nain Antoine vers 1595/1600 – 1648 Louis vers 1595/1600 – 1648 Mathieu vers 1607- 1677 Peintres

Vous êtes ici : » » L’Art : Les frères Le Nain Antoine vers 1595/1600 – 1648 Louis vers 1595/1600 – 1648 Mathieu vers 1607- 1677 Peintres ; écrit le: 29 mars 2012 par La rédaction

L'Art : Les frères Le Nain  Antoine vers 1595/1600 - 1648 Louis vers 1595/1600 - 1648 Mathieu vers 1607- 1677  PeintresComme pour beaucoup de leurs contemporains, leurs vies nous sont mal connues. On sait qu’ils sont nés dans une famille bourgeoise à Laon, qu’ils arrivent dans le Paris de Mazarin en 1629 et qu’ils y connaissent un succès immédiat : leur formation est donc déjà terminée. Ils sont parmi les premiers membres de l’Académie royale de peinture fondée en 1648, mais une maladie emporte les deux aînés cette année-là, laissant Mathieu seul. Leur collaboration est constante et, malgré la personnalité de chacun des frères, leurs œuvres restent liées par une profonde unité.

Le coloris très clair et la composition oblique de l’étrange Allégorie de la Victoire restent exceptionnels. Qu’il s’agisse de tableaux religieux (dont beaucoup ont disparu, détruits lors d’incendies d’églises ou de soulèvements révolutionnaires), de tableaux mythologiques, de portraits (très appréciés des commanditaires d alors), ou des multiples scènes paysannes qui ont assuré leur gloire posthume, les frères Le Nain préfèrent généralement un modelé puissant et souvent contrasté, une composition intimiste, avec une grande attention portée aux regards. Ils refusent l’anecdote amusante, le pittoresque et le burlesque souvent attachés à ces scènes paysannes. Avec une attention toute particulière, ils observent le monde paysan et peignent des personnages silencieux et graves, qui s’imposent par leur dignité.



Les thèmes les plus simples sont ennoblis, donnant à une assemblée de paysans un mystérieux prestige allégorique, tandis que les thèmes les plus « nobles » v retrouvent une fraîcheur certaine. Une Nativité montre un recueillement familier, quotidien et émouvant, tandis que la déesse de Vénus clans la forge de Vulcain se trouve privée de tout caractère solennel : c’est plutôt une femme un peu légère qui, accompagnée d’un polisson Cupidon, vient faire des ronds de jambe dans un atelier d’artisan, où son apparition ne laisse pas les ouvriers indifférents

Vidéo : L’Art : Les frères Le Nain Antoine vers 1595/1600 – 1648 Louis vers 1595/1600 – 1648 Mathieu vers 1607- 1677 Peintres

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Les frères Le Nain Antoine vers 1595/1600 – 1648 Louis vers 1595/1600 – 1648 Mathieu vers 1607- 1677 Peintres

https://www.youtube.com/watch?v=c-JTkB37B4w

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles