L’Art : Mansart François 1598-1666 Architecte

> > L’Art : Mansart François 1598-1666 Architecte ; écrit le: 29 mars 2012 par La rédaction modifié le 12 novembre 2014

C’est dans l’atelier paternel à Paris, où il est né en 1598, que François Mansart commence tout d’abord par apprendre le métier de charpentier, et c’est en travaillant dans l’entreprise de son oncle, maître maçon, qu’il aborde l’architecture. Toute sa vie, comme avant lui Philibert Delorme, Mansart s’est attaché à donner une signification nouvelle à l’architecture classique en jetant les bases d’une architecture française profondément originale, puisant ses sources dans la tradition nationale, l’Antiquité et la Renaissance italienne.

Après une première commande en 1624, pour la façade de l’église des Feuillants, faubourg Saint-honoré à Paris, Mansart trouve rapidement sa voie personnelle à partir de 1626 avec la construction du château de Balle- roy. Il travaille à la transformation de châteaux déjà existants, comme ceux de Berny ou de Coulommiers, et effectue des travaux dans des hôtels particuliers.

À la faveur de ces modestes commandes, Mansart prouve sa capacité de repenser le type des monuments de l’époque et d’adapter des solutions neuves, sinon radicalement différentes. Toutes choses qui lui valent, à partir de 1635, des commandes d’édifices plus importants, tel le projet qu’il dessine, pour le frère du roi. d’un palais aux proportions grandioses : le château de Blois, dont il réalise seulement l’aile Gaston d’Orléans (1635-1638). Ou encore, de 1635 à 164.5, l’hôtel de La Vrillière. Qui pendant près de deux siècles va servir de modèle à des dizaines d’hôtels parisiens.

En 1642, il reçoit une autre commande d’importance, celle du château de Maisons, où il peut en toute liberté se livrer jusqu’au bout à sa recherche de perfection. Incapable de s’arrêter à une décision ferme, Mansart ne cesse pas en effet de remanier ses dessins et n’hésite pas à modifier, par rapport à leur projet initial, les bâtiments en cours de construction, voire, comme c’est le cas avec le château de Maisons, à démolir ce qu’il a réalisé pour mieux le reconstruire. En partie pour cette raison, nombre de ses commanditaires décident de lui retirer les travaux qu’ils lui ont confiés, quand ils ne lui préfèrent pas d’autres architectes.

Ainsi, au lieu de l’église et du palais qu’Anne d’Autriche lui demande d’adjoindre au couvent du Val-de-Grâce, seule l’église est construite selon ses plans, mais sans Mansart qui entre-temps a été remercié. De même, peu de temps avant sa mort, il reçoit deux importantes commandes royales pour la façade est du Louvre et la chapelle funéraire des Bourbons à Saint-Dénis. Une fois encore, il est incapable de présenter un seul projet, et les deux projets lui sont retirés. Mansart meurt à Paris en 1666, passant à la postérité comme l’inventeur de la couverture brisée, dite « mansarde »

Vidéo : L’Art : Mansart François 1598-1666 Architecte

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Mansart François 1598-1666 Architecte

← Article précédent: Détrempe et tempera Article suivant: La gouache


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site