➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Piet Mondrian Pieter Cornelis Mondriaan, dit 18 7 2-1944 peintre

Vous êtes ici : » » L’Art : Piet Mondrian Pieter Cornelis Mondriaan, dit 18 7 2-1944 peintre ; écrit le: 30 mars 2012 par La rédaction



A l’âge de vingt ans, Mondrian obtient son diplôme de professeur de dessin, mais il renonce vite à l’enseignement et s’inscrit à l’Académie d’Amsterdam. Des portraits, exécutés ici et là, lui permettent de vivre. Mais surtout, il s’intéresse tout particulièrement aux doctrines théosophiques (du « savoir divin »), et traverse une période mystique qui conditionnera toute sa pensée et son art.

Entre 1904 et 1912, Mondrian, en parcourant la campagne et les bords de mer, observe l’architecture et le paysage; il est frappé par les alignements el les formes verticales qui se répètent. Il peint des séries d’églises, d’arbres, de dunes d’où émergent lentement des formes stylisées et schématisées. Cette prédominance des verticales et des horizontales, Mondrian la retrouve chez les cubistes, dont il voit les œuvres à Paris en 1912.

Revenu en Hollande, il reprend ses séries désormais réduites à de simples signes, des croix (+) et tirets (-), dits  aussi plus et minus (« moins »). Ces signes expriment pour lui tout l’univers, le masculin et le féminin, le spirituelle  et le matériel. En 1915, il rencontre Van Doesburg, avec lequel il fonde deux ans plus tard le groupe et la revue De Stijl (« Le Style »), où il jette les bases de sa théorie. Ce travail. Pionnier de l’abstraction, baptisé aussi néo-plasticisme, se fonde sur l’opposition des couleurs (les primaires : rouge, jaune, bleu) et des non-couleurs (blanc, noir, gris), des horizontales et des verticales.

Après sa série de losanges inaugurée en 1918, Mondrian met au point une longue suite de tableaux faits de bandes noires perpendiculaires et d’épaisseur inégale, qui compartimentent les couleurs. Il poursuit ses recherches pendant plus de dix ans, et peint près de soixante-dix tableaux, en introduisant quelquefois des variations importantes.



Entre 1919 et 1938, Mondrian réside à Paris où il adhère au groupe Cercle et Carré, devenu en 1932 l’association Abstraction-Création. L’abstraction, comme l’indique le nom des mouvements auxquels il participe, est au centre de ses préoccupations. Dans cet univers orthogonal, il simplifie les moyens plastiques, opposant seulement l’asymétrie et l’équilibre des masses colorées.

Fuyant la guerre, il se réfugie à New York en 1940. Inspiré par cette ville, il modifie ses compositions et remplace les bandes noires par des lignes colorées, animées de petits rectangles de couleurs variées, mobiles et joyeux, qui, par leur rythme, évoquent le boogie-woogie – cette danse sur un blues rapide dont les compositions de 1942-1943 portent fort justement le nom. Il meurt à New York en 1944 .

Vidéo : L’Art : Piet Mondrian Pieter Cornelis Mondriaan, dit 18 7 2-1944 peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Piet Mondrian Pieter Cornelis Mondriaan, dit 18 7 2-1944 peintre

https://www.youtube.com/embed/B8bXjlvDP7U



← Article précédent: Repentir et repeint Article suivant: Le musée : Fonctions et Missions

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles