➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Seurat Georges 1859-1891 peintre

Vous êtes ici : » » L’Art : Seurat Georges 1859-1891 peintre ; écrit le: 30 mars 2012 par La rédaction modifié le 23 octobre 2018



Issu d’une famille bourgeoise parisienne, Seurat s’inscrit, à seize ans, à l’école municipale de dessin, puis à l’Ecole des beaux- arts dans l’atelier de Lehman, élève d’Ingres. Il partage l’admiration de son professeur pour Ingres, et s’intéresse à l’œuvre de Delacroix et de Puvis de Chavannes. Dès 1880, il quitte l’école et ouvre un atelier qu’il partage avec son ami, le peintre Aman- Jean. Il se consacre alors essentielle- ment au dessin et expose, au Salon de 1883, un portrait de cet ami dessiné en noir et blanc. Dans l’équilibre des blancs, des gris et des noirs, Seurat travaille son dessin et parvient à traduire l’essentiel d une forme ou d une silhouette en recréant une illusion de simplicité, comme dans le Nœud noir.

Il complète sa formation en étudiant des théories sur l’art, dont la Grammaire des arts du dessin par Charles Blanc. Ce dernier, en parlant du « mélange optique », s’attache à étudier les effets lumineux qu’entraîne la juxtaposition des couleurs. Seurat est passionné par l’approche scientifique de l’art, et pense qu’il est possible de créer une technique qui harmonise systématiquement les lignes et les couleurs.

Après le refus, au Salon de 1884, d’Une baignade à Asnières, Seurat décide d’exposer avec la Société des artistes indépendants où il rencontre Signac, qui devient son plus fidèle ami. Si l’artiste pratique les mêmes thèmes que les impressionnistes, il se distingue par des compositions étudiées, une touche posée par petits points et des personnages à la silhouette immobilisée. On parle alors de néo-impressionnisme. Ainsi, La Grande Jatte (p. 158) fait scandale à la dernière exposition impressionniste de 1886.

Ce tableau ambitieux, qui présente une quarantaine de personnages se promenant un dimanche au bord de la Seine, à l île de la Grande Jatte, près de Paris, contraste avec les audaces de peintres tels que Monet ou Renoir auxquelles le public commence à s’habituer. En 1887, Seurat maîtrise parfaitement sa technique associant art et science optique, et réalise plusieurs chefs-d’œuvre dont Les Poseuses ou Chahut. Mais sa carrière est brutalement interrompue.



Il meurt en 1891, à l’âge de trente et un ans. Sa dernière œuvre, intitulée Cirque, inachevée, est exposée au Salon des indépendants. Seurat est alors considéré comme le chef de file de ce groupe des néo-impressionnistes. Fidèle aux théories divisionnistes et à la mémoire de son ami, Signac lui succède et organise les premières expositions néo-impressionnistes .

Vidéo : L’Art : Seurat Georges 1859-1891 peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Seurat Georges 1859-1891 peintre



← Article précédent: La restauration Article suivant: La copie et la reproduction

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles