Les machines spéciales

> > Les machines spéciales ; écrit le: 21 mars 2012 par La rédaction

Les « machines spéciales » sont très nombreuses dans les entre­prises de confection. Elles varient par leur forme et le type de point qu’elles peuvent effectuer. Elles sont étudiées pour s’adapter à des opérations particulières de montage permettant ainsi d’augmenter la productivité.

Classification des machines spéciales

Alors que la machine à coudre se classe dans la catégorie des piqueuses plates, les machines spéciales se répartissent en cinq catégories.

Quelques machines spéciales

■   La surjeteuse

Appelée aussi surfileuse, cette machine est indispensable en habillement. Elle est classée dans les machines-blocs et réalise un point de surjet. Elle peut | effectuer deux types d’opération :

–     le surfilage, effectué avant le mon­tage du vêtement, qui évite aux bords du tissu de s’effilocher. Pour cela, la machine doit être munie d’un couteau raseur qui coupe toutes les irrégularités des bords avant la formation du point ;

–     l’assemblage des tissus élastiques (maille, tricot…), qui se fait par la com­binaison de deux points, un point de chaînette qui réalise la piqûre et un point de surjet qui réalise le surfilage.

■   La machine à boutonnières

Cette machine dite à cycle est classée dans les machines à canon. Elle est uti – lisée pour la réalisation des bouton­nières (une boutonnière = un cycle).

Elle fonctionne grâce à des leviers et des cames qui actionnent divers organes. Elle peut réaliser différentes formes de boutonnières, dont la lon­gueur peut varier. Un couteau vient fendre la boutonnière en fin de cycle.

■   La machine à souder par haute fréquence

Cette machine n’a pas encore de classi­fication car elle utilise une technique relativement récente.


Elle est utilisée pour l’assemblage des matières recouvertes d’une pellicule thermoplastique sur un support maille ou tissé (tissus enduits).

La soudure à haute fréquence permet d’assembler des épaisseurs de tissu pla­cées sur une table conductrice d’électri – cité. Celles-ci sont serrées entre la table et une électrode, ce qui permet au cou­rant de passer entre les deux, faisant fondre l’enduction plastique.

Vidéo : Les machines spéciales

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les machines spéciales

← Article précédent: L’art et la vie un guide au pays de l’art Article suivant: L’art : apprendre à voir


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site