Xylographie

> > Xylographie ; écrit le: 16 avril 2012 par La rédaction

Dès la préhistoire, on se servit d’un objet pour imprimer sur de la poterie des motifs répétés à l’identique. Voilà près de deux mille ans, les Chinois découvrirent l’imprimerie avec des caractères de bois ; peu de temps après, les tissus furent ornés de la même façon, en Chine comme en Inde. Aujourd’hui, c’est dans le monde entier qu’on produit des tissus décorés par impression.

Blocs de bois:

Ils sont taillés dans un bois dur à grain très dense (frêne, buis, sycomore, poirier), afin que les motifs qu’on y grave soient bien nets et détaillés. Pour éviter qu’ils ne soient trop lourds à manipuler, le dessin peut être fragmenté, et ses parties gravées sur des blocs différents.

Technique:

Une pièce de tissu, généralement de coton, est placée sur une surface bien plate. Puis un bassin qu un bol est rempli de pigment, un tampon de tissu y est plongé pour s’en imprégner. On presse le bloc de bois contre ce tampon, en veillant à ce qu’il ne recueille que la quantité de couleur nécessaire. Il est ensuite déposé avec précaution sur le tissu et frappé du plat de la main ou avec un maillet de bois. Le processus est répété en prenant soin de bien aligner le bloc à chaque fois, jusqu’à ce que toute l’étoffe ait été ornée de motifs.

Usages:

La xylographie permet la production rapide et peu coûteuse de tissus à motifs ; elle est donc très répandue. Comme on peut employer des encres et des teintures grand teint, cela permet également de produire des étoffes durables, d’usage quotidien : vêtements, literie, décoration.

Adinkra:

Les Ashanti du Ghana utilisent des tampons découpés dans des calebasses pour imprimer un tissu appelé adinkra. Les motifs, à signification magique ou allégorique, en sont très variés ; ils sont imprimés par groupes sur une étoffe de grande dimension divisée en carrés.
L’encre, tirée d’écorces et de scories de fer, est toujours de couleur noire ou brun sombre ; le fond est généralement blanc, parfois teint en bleu noir. Les vêtements adinkra ne sont pas d’usage quotidien, mais réservés à des occasions rituelles particulières comme les enterrements

Vidéo : Xylographie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Xylographie

← Article précédent: Travail à la plume Article suivant: Pochoir


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site