➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Bruegel Pieter 1525/153 0 – 15 69 Peintre

Vous êtes ici : » » L’Art : Bruegel Pieter 1525/153 0 – 15 69 Peintre ; écrit le: 14 août 2012 par La rédaction



Pieter Bruegel est né semble-t-il près de Breda, en Hollande, entre 1525 et 1530. On ne sait rien de sa vie jusqu’en 1551. Date à laquelle il est inscrit à la corporation des peintres «le la ville d Anvers. Il part alors en Italie, pour un long voyage de deux ans, dont il rapporte quantité de dessins de paysages et de sommets montagneux des Alpes. Il a presque trente ans quand il peint ses premiers tableaux. Il se marie en 1563 et s’installe à Bruxelles, où il meurt en 1569. On le nomme souvent Bruegel L’Ancien ou le Vieux, pour le distinguer des ses deux fils, Bruegel d’Enfer et Bruegel de Velours, les surnoms desquels évoquent leur peinture.

Influencé par les peintures fantastiques de Jérôme Bosch, certains tableaux de Bruegel sont peuplés de diables et de monstres, comme lorsque Margot la Folle, le regard fixe, sème la terreur et traverse à grandes enjambées le monde dévasté par la guerre, le feu et la folie des hommes.

Mais pour oublier la guerre et la misère, Bruegel raconte la vie des paysans flamands, leurs fêtes, leurs danses, leurs traditions. Il en est le témoin attentif, précis et souvent amusé. Lors des kermesses et des foires, habillé lui-même en paysan, il se glisse dans la foule, regarde les couples qui dansent, note les détails de leurs vêtements. Il voit tout et il peint tout avec minutie, les corps ronds et petits, les visages jovials, coiffés de bonnets de feutre. Il peint aussi la nature toujours présente, la plaine flamande, ses lacs, et au loin quelques sommets montagneux, souvenirs de son voyage dans les Alpes.

En 1565, il entreprend la série des « Mois », commandée par un riche financier d Anvers. Dans les cinq tableaux connus aujourd hui, la vie des paysans se déroule au rythme des saisons. Dans La Moisson., la grande masse jaune des blés s’étale à l’horizon ; dans Les Chasseurs dans la neige, ces derniers, accompagnés de leurs chiens, partent traquer le renard, pendant que les enfants patinent sur les lacs gelés.



La peinture de Bruegel est colorée et lumineuse, les paysages passent du brun au vert, puis au bleu, dans des compositions simples qui, en jouant avec la perspective, conduisent le regard à la découverte de ce monde animé et vivant .

Vidéo : Bruegel Pieter 1525/153 0 – 15 69 Peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Bruegel Pieter 1525/153 0 – 15 69 Peintre

← Article précédent: L’Art : Carpeaux jean – Baptiste 1827-1875 sculpteur Article suivant: Les Bellini peintres

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles