Couvertes et oxydes colorants

> > Couvertes et oxydes colorants ; écrit le: 22 février 2012 par La rédaction

Une couverte ou glaçure se compose de trois éléments principaux : silice, alumine et fondant. La silice est l’agent vitrifiant, tandis que l’alumine donne à l’argile de la tenue et de la stabilité, contribuant ainsi à l’efficacité de la couverte. Le fondant détermine la température de fusion de la glaçure. La combinaison de ces matières définit l’aspect de la glaçure et la température lui permettant de se vitrifier. Voici une liste des matières couramment utilisées dans les formules de glaçures, avec diverses conditions de cuissons et dans des mélanges différents.

Matières pour glaçures

Fritte alcaline Combinaison de soude, de potasse et de silice. Les frittes alcalines sont employées pour les effets de craquelures .

Alumine Agent stabilisateur, qui augmente la viscosité de la glaçure.

Ball-clay Contient tant de l’alumine que de la silice.

Carbonate de baryum Tient lieu de fondant secondaire à haute température et donne un aspect mat ou satiné à basse température.

Bentonite À hauteur de 3 % au plus, favorise la suspension des particules d’une solution de glaçure en poudre.

Borax Fondant puissant à basse température. Il remplace avantageusement le plomb lorsqu’une glaçure sans plomb s’impose. On peut ajouter de petites quantités de borax aux glaçures pour grès afin d’abaisser leur point de fusion.

Kaolin Contient de l’alumine et de la silice.Il sert à rendre mate une glaçure brillante. Hautement réfractaire, il permet aussi d’élever le point de maturation d’une glaçure.

Colémanite (borate de calcium ou borocalcite) Fondant puissant à basse température. Elle sert aussi aux glaçures à grès et intensifie les couleurs dues aux oxydes.

Dolomite Source de calcium et de magnésium, qui favorise l’aspect mat dans les glaçures pour grès. C’est également un opacifiant qui ressemble à de la farine d’avoine.

Feldspath Fréquent dans les glaçures à grès, il contient toujours de la silice, de l’alumine et des fondants. Quand une recette indique « feldspath », il faut entendre « feldspath potassique ». Le feldspath sodique contient plus de soude que de potasse et a un point de fusion plusbas. La syénite néphélinique est une forme de feldspath à plus forte teneur en soude et en potasse qu’en silice. Elle est employée si l’on recherche un faible point de maturation. Le cornish stone est un feldspath ayant une plus forte part de silice, ce qui le fait fondre à des températures plus hautes que les autres feldspaths. L’ilménite s’utilise en petites quantités avec le rutile pour donner de la texture, mais aussi comme pigment des glaçures à grès.

Plomb S’utilise sous sa forme frittée de bisilicate ou de sesquillicate de plomb. C’est un fondant puissant. Les glaçures plombifères, associées à des oxydes colorants, donnent de riches couleurs. N’utilisez pas de colorants au cuivre dans les glaçures au plomb sur des poteries à usage culinaire, car ils augmentent la quantité de plomb libérée par la glaçure.

Carbonate de magnésium Fondant à haute température. Utilisé jusqu’à 10 %, il favorise un aspect satiné à mat.

Silice (argile flint et quartz) Agent vitrifiant essentiel de toutes les glaçures. Présente à l’état naturel dans les argiles et la cendre de bois, elle est disponible sous forme d’argile flint et de quartz. Tous deux servent à introduire la silice dans les glaçures, relevant le point de fusion et prévenant le tressaillage.

Talc Riche en magnésium, il contribue à l’aspect mat des glaçures pour grès.

Blanc de Meudon (calcaire) En petite quantité, sert de fondant. Employé à plus de 25 %, il donne un aspect mat.

Oxyde de zinc Jusqu’à 5 %, tient lieu de fondant secondaire. Au-delà de 10 %, il donne une surface mate et se révèle un opacifiant utile.

← Article précédent: Barbotines et engobes Article suivant: Les glaçures à macro cristaux


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site