L’Art : Dali Salvador 1904-1989 Peintre

> > L’Art : Dali Salvador 1904-1989 Peintre ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction

Salvador Dalí. né et mort à Figueras, en Catalogne, commence sa carrière après avoir étudié les beaux-arts à Madrid entre 1920 et 1925. Il y acquiert une habileté académique qui caractérise son œuvre.

Mais bientôt, sa lecture passionnée de Sigmund Freud, le père de la psychanalyse, l’éveille aux subtilités de l’inconscient, qu’il tente de retranscrire dans sa « peinture métaphysique ». Les rêves et leurs interprétations prennent peu à peu une place déterminante.

En 1928, il rencontre Picasso et l’écrivain surréaliste André Breton. Dali’ adhère au surréalisme, dont il va devenir une des figures les plus tapageuses. Il fait la connaissance de Gala Eluard, sa future muse, qu’il épousera religieusement en 1958, et aussi de de Chirico et d’ERNST, qui influencent durablement son travail.

Particulièrement doué pour se mettre en scène et faire parler de lui, Dali’ se compose un personnage qu’il voudrait mythique. L’érotisme, la scatologie. les coups d’éclat, l’humour, les provocations entrent dans ce spectacle permanent qui se traduit sur la toile par des effets surprenants : les objets se tordent (comme les fameuses Montres molles) et plantent un décor de songe souvent inattendu. Les paysages marins de son enfance servent souvent de fond à des scènes étranges où tel coquillage devient un œil, où une montagne sinueuse prend la forme d’une tête de chien. Jouant sur la magie des associations, ces représentations, traitées de façon léchée, insistent sur les significations multiples et voilées des objets.

Ce talent, Dali le met également au service du cinéma en créant les décors  de deux films de Buñuel, Un chien andalou (1928) et L’Âge d’or (1930), puis, plus tard, celui de La Maison du docteur Edwards de Hitchcock.

Exclu du mouvement surréaliste en 1934, Dalí entreprend un étonnant retour au classicisme. Après un séjour aux Etats-Unis, il revient dans sa Catalogne natale qu’il ne quittera plus.

Jusqu’à sa mort, il prend soin de faire de sa personne un mythe vivant, proclamant son amour de l’autorité et de l’argent (il use volontiers de l’anagramme de son nom, Avida Dollars), tout en se considérant comme le dernier des surréalistes historiques

Vidéo : L’Art : Dali Salvador 1904-1989 Peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Dali Salvador 1904-1989 Peintre

https://www.youtube.com/embed/2A7aHPgEjdo

← Article précédent: Dada et le surréalisme Article suivant: L’Art : Daumier Honoré 18 0 8-1879 peintre et caricaturiste


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site