L’Art : Gainsborough Thomas 1727-1788 Peintre

> > L’Art : Gainsborough Thomas 1727-1788 Peintre ; écrit le: 10 août 2012 par La rédaction modifié le 23 octobre 2018

Fils d un drapier, Thomas Gainsborough connaît ses premières expériences d artiste à travers les dessins qu’il fait de la campagne du Suffolk. En 1740, il se rend à Londres où il travaille avec le graveur français Gravelot, probablement à l’origine de son admiration pour la peinture française de l’époque. Ses premiers tableaux dénotent également l’influence des paysages hollandais (notamment ceux de Ruysdael), dont il retient le souci du détail.

Peintre de paysages, Gainsborough commence aussi à s’exercer au portrait : le Couple (vers 1746) et surtout Mr. and Mrs. Andrews (1748) témoignent de son talent dans ce domaine, qu’il traite avec réalisme. Il reçoit sa première commande importante en 1755 du duc de Bedford. Paysan arec deux chevaux et Bûcheron courtisant une laitière, où se mêlent le pittoresque champêtre et une grâce héritée de Boucher. Sa carrière amorcée, il part s’installer à Bath où la société élégante de la station thermale lui passe commande de portraits, qui constitueront la majorité de ses revenus.

Le talent de Gainsborough, s’affirmant à mesure que grandit sa rivalité avec l’autre grand portraitiste de l’époque, sir Joshua Reynolds, va bientôt prendre un tour plus officiel : en 1761. il expose à la Société des artistes et, en 1768, il entre à la Royal Academy. Dont il est le seul membre fondateur vivant en province. Connu pour son caractère impétueux et spontané, il quittera la célèbre institution présidée par Reynolds en 1784. sous prétexte que l’académie n’avait pas présenté une série de ses tableaux dans l’ordre qu’il avait indiqué.

Dédaignant I allégorie et les vêtements antiques (il leur préfère toujours les vêtements contemporains), Thomas Gainsborough excelle dans le rendu psychologique de ses portraits, auxquels ses commanditaires ont même parfois reproché un trop grand réalisme. Les portraits officiels de la famille royale (Gainsborough devient le protégé de George III et de la reine Caroline dès 1781) témoignent aujourd hui de la grande acuité de son regard.

A la fin de sa vie. Gainsborough. Poursuivant sa carrière de portraitiste, n’en a pas pour autant délaissé la peinture de paysages, qui ne connaîtra le succès qu’après sa mort. Sa dernière période, consacrée à des scènes «le la vie à la campagne, comme la Jeune Porchère ou les Moissonneurs. Enthousiasma en revanche le public. Artiste aux multiples dons (il jouait de la viole de gambe en excellent musicien et écrivait avec brio), Gainsborough reste avant tout, avec Reynolds, l’un des plus grands peintres du XVIII siècle anglais .

Vidéo : L’Art : Gainsborough Thomas 1727-1788 Peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Gainsborough Thomas 1727-1788 Peintre

← Article précédent: Courbet Gustave 1819-1877 Peintre Article suivant: L’Art : Fouquet Jean 1415/ 1420 – vers 1480 Peintre


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site