Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Turner William 1775-1851 peintre

Vous êtes ici : » » L’Art : Turner William 1775-1851 peintre ; écrit le: 29 juillet 2012 par La rédaction

L'Art : Turner  William  1775-1851  peintreFils «le barbier, Turner habite à Londres près de la Tamise, où il aime se promener pour admirer le jeu de l’eau et les voiles des bateaux cachés par le brouillard. Il est admis dès l’âge de quatorze ans à suivre gratuitement les cours de l’école de l’Académie royale, où il reste jusqu’en 1793. Elève très travailleur, il se consacre au paysage. Le soir, pour vivre, il peint des aquarelles, qui sont des copies d’œuvres d’autres artistes.

Il commence ses voyages à travers l’Angleterre, qui, tous les étés, lui permettent de trouver de nouvelles sources d’inspiration. En 1796, il expose sa première peinture à l’huile, intitulée Pêcheurs en mer, à l’Académie royale. C’est dans cette technique qu’il trouve son meilleur moyen d’expression.



En 1799, Turner est élu, à vingt- quatre ans, membre associé de l’Académie royale, puis membre titulaire. Il s’installe dans sa maison de Harley Street, et y fait construire une galerie destinée à exposer ses tableaux. S’éloignant alors des paysages historiques ou pittoresques hérités du XVIIIe siècle, l’artiste aborde des sujets contemporains comme Le Naufrage ou La Bataille de Trafalgar.

Agé de quarante-quatre ans, à l’apogée de son talent, il se rend en Italie, voyage que les peintres font traditionnellement en début de carrière. Il réalise en deux mois près de mille cinq cents dessins au crayon sur Rome et ses environs.

Dès lors Turner s’exprime en toute liberté, utilisant la couleur pure dans des compositions très allusives, comme Pluie, vapeur et vitesse ou La Pair. Le motif disparaît pour ne laisser place qu’à la lumière qui traverse les nuages, la pluie ou le brouillard. La couleur, souvent étalée au couteau, reste transparente, cherchant à traduire les effets de l’atmosphère.

A plus de soixante-dix ans, il achète une maison à Chelsea. Sa santé commence à décliner; il meurt en 1851 dans sa chambre qui donne sur la Tamise. Il laisse trois cents huiles et de très nombreuses aquarelles à la nation, demandant qu’elles soient conservées dans une galerie spéciale. Il désire que sa fortune serve à fonder une institution pour les artistes anglais dans le besoin. Le legs sera accepté mais l’institution ne sera jamais créée .

Vidéo : L’Art : Turner William 1775-1851 peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Turner William 1775-1851 peintre

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles