L’Art : Velázquez Diego Rodriguez de Silvay 1599-1660 Peintre

> > L’Art : Velázquez Diego Rodriguez de Silvay 1599-1660 Peintre ; écrit le: 30 mars 2012 par La rédaction

Né à Séville, en Andalousie (au sud de l’Espagne), Diego Velázquez entre à douze ans comme apprenti dans l’atelier du peintre Pacheco, un maître excellent qui lui apprend les techniques de la peinture. A dix-sept ans, il est admis dans la corporation des peintres de Séville, puis épouse, l’année suivante, la fille de son professeur. Dans ses premiers tableaux, il aime représenter des scènes de la vie quotidienne, aux couleurs sombres.

En 1623, il se rend à Madrid pour faire le portrait du jeune roi Philippe IV. qui, enthousiasmé, le nomme peintre du roi et lui accorde un logement dans une dépendance du palais de l’Alcâzar. L’amitié et l’admiration du roi l’assurent de sa protection jusqu’à sa mort. Commence alors une longue suite de portraits. L’artiste rend compte, avec la même perfection, de la majesté du souverain, du charme des princes, de l’étrangeté des nains et des bouffons attachés aux enfants royaux.

En 1629, il obtient l’autorisation de se rendre en Italie, rêve de tous les artistes. De Venise à Rome, il s’enrichit de ce contact avec la peinture vénitienne. A son retour, la galerie de portraits s’agrandit des portraits du roi ou de son fils, à cheval ou en tenue de chasse. En même temps, Velázquez se passionne pour les travaux d’architecture et de décoration du palais de l’Alcâzar.

En 1649, il repart pour deux ans en Italie, avec mission d’acheter des œuvres d’art pour les collections royales. A Rome, il peint un chef- d’œuvre, le portrait du pape Innocent X. Revenu à Madrid, il obtient la charge de grand maréchal du palais, preuve de sa réussite. Très occupé par les tâches administratives, il peint surtout les jeunes princes et princesses de la Cour, portraits délicats et intimes, aux tons roses, gris et argentés. Dans ses deux derniers tableaux, Les Ménines et Les Fileuses, il construit un monde où se mêlent la réalité et l’illu­sion.

Il meurt en 1660, après avoir décoré les salons des fêtes pour le mariage de l’infante Marie-Thérèse avec Louis XIV, à Iran, ville frontière de l’Espagne et de la France. Obligé par ses fonctions à peindre surtout des rois, des princes et des bouffons, Velázquez s’empare des couleurs, donne à la matière une touche transparente, et laisse vibrer en toute liberté l’amour qu’il porte à ceux qui l’entourent .

Vidéo : L’Art : Velázquez Diego Rodriguez de Silvay 1599-1660 Peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Velázquez Diego Rodriguez de Silvay 1599-1660 Peintre

https://www.youtube.com/embed/qPsd9ZHY58E

← Article précédent: L’Art : Van Eyck Jan Vers 1390/1400 -1441 Peintre Article suivant: L’Art : Vermeer Johannes 1632-1675 peintre


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site