➔ ARTS ET DECORATION

Le Moyen Âge

Vous êtes ici : » » Le Moyen Âge ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction modifié le 7 février 2019



Le Moyen Âge:

L’époque troublée que fut le Moyen Âge du VI au XI’ s. 11’a pas été favorable à la survie des œuvres peintes. Du XIP au XV’ s., la peinture romane puis gothique, principalement d’inspiration religieuse, se développe sous différentes formes : vitraux, tapisseries, enluminures. Dès le XIVe s., l’art profane s’impose.

L’art du vitrail domine la peinture monumentale du Moyen Âge:

À partir du XIIe siècle, les théologiens voient dans le vitrail une métaphore de la lumière divine ; dès lors, il se multiplie dans les églises. Le vitrail roman emprunte l’iconographie stylisée et ornementale des peintures murales et des enluminures.

Le vitrail a deux formes principales : le médaillon – c’est la forme la plus ancienne – et le panneau carré dont le côté mesure au maximum un mètre. Les couleurs ont une fonction symbolique : le bleu profond représente le monde céleste, le rouge intense, le monde terrestre.

Au XIIIe siècle, la croisée d’ogives gothique élève la voûte, les murs cèdent la place aux verrières. Le vitrail se dote de barlotières (structures métalliques forgées intégrées au châssis) alors que l’ornementation s’épure. À partir du XIVe siècle, les couleurs laissent une place de plus en plus grande à des panneaux de grisaille (peinture grise sur verre incolore), ce qui renforce la fonction éclairante des verrières.



La peinture murale et la tapisserie : un art décoratif et narratif:

mm La peinture murale qui orne les églises raconte les épisodes du Nouveau et de l’Ancien Testament à l’intention de ceux qui ne savent pas lire. Jusqu’au XIIe siècle, l’artiste peint selon des codes encore très proches de l’art byzantin : la composition est statique, la réalité n’est pas représentée. Soulignés de noir, les personnages sont tout en longueur, les yeux grands ouverts cernés de sombre, le nez long, la bouche réduite à deux lignes, les mains et les pieds effilés, le drapé vigoureux. Ils sont représentés de face ou de trois quarts, leur taille varie selon la hiérarchie, les objets sont vus de dessus en perspective rabattue. Dans l’Europe du Nord, cette peinture murale sera remplacée par le vitrail à partir du XIIe siècle. m Les murs des demeures féodales se réchauffent de tentures aux couleurs vives. Les thèmes sont profanes ou religieux

L’enluminure : du sacré au profane:

mm L’enluminure romane (miniature ornant un manuscrit) du XIe s. offre des images poétiques aux couleurs vives. Elle sert à la transmission des enseignements de l’Église. Les artistes sont libres de disposer, sans souci de réalité, des formes et des couleurs en une peinture claire et simplifiée.
L’enluminure gothique s’inspire du vitrail, puis, au XIVe s., développe un ail profane raffiné. Les Très Riches Heures du duc de Berry, des Limbourg, en sont l’apothéose : les personnages élégants, les châteaux et les couleurs donnent l’illusion de la vie cl annoncent le goût pour l’observation de la nature de la Renaissance.

l’art raffiné des frères limbourg

L’alliance du sacré et du profane:

Les Très Riches Heures du duc de Berry est un livre de prières illustré par un calendrier d’inspiration profane réalisé par les frères Limbourg, miniaturistes d’origine flamande. La méditation y cède au plaisir des yeux. Au fil des pages, le duc de Berry (1340-1416) est glorifié. Les frères Limbourg le mettent en scène et dessinent les belles architectures de ses châteaux. Pol, l’un des trois frères, dit le Courtois, traduit avec un évident bonheur le luxe de la cour de son mécène.

Une scène d’été:

Au premier plan, les cavaliers, dessinés avec élégance et des couleurs chatoyantes, révèlent un artiste séduit par le faste de la cour (luxe des vêtements, des ors et des montures).
La scène de chasse au faucon se déroule au pied du château d’Étampes (détruit en 1411)
dont l’architecture est rendue avec précision. L’artiste traduit l’excitation des faucons prêts à s’envoler et celle des chiens.
Tandis que des nageurs, hommes et femmes, se baignent ou se rafraîchissent, les paysans achèvent la moisson et lient les bottes.



Vidéo : Le Moyen Âge

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le Moyen Âge

← Article précédent: L’Antiquité égyptienne et gréco-romaine Article suivant: La Renaissance italienne

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles