Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Les brides capucin

Vous êtes ici : » » Les brides capucin ; écrit le: 12 mars 2012 par La rédaction

Les brides capucinLes généralités

La bride capucin est réalisée à partir d’une bande de tissu ou d’un ruban plat, de coloris coordonné au tissu principal.

C’est une attache solide, souvent employée en couture décoration, mais pouvant également convenir à un vêtement. Elle est appelée « capucin » à cause de sa ressemblance avec le capuchon de la robe des moines.



La technique

La bride capucin, d’une allure beaucoup plus plate que la bride ronde, est aussi plus visible. Elle convient à des ouvrages modernes ou à des accessoires destinés à un usage quotidien. Elle séduit avant tout par son côté éminemment pratique et peut être mise à profit pour la fermeture, l’assemblage ou la fixation des ouvrages décoratifs.

Étape 1

Préparez une bande de tissu droit-fil. Pliez-la une première fois pour former un angle à 90°, puis une seconde fois pour consti­tuer l’autre partie de la bride.

Le centre de la bride doit être situé en face de la pointe de l’angle ainsi formé.

Les brides capucin

Étape 2

Sur l’envers du tissu et sous la base du capucin, bloquez la lon­gueur de la fente par trois points arrière.

Cet arrêt, amené à disparaître sous le rabat, permet de ne pas déformer la pointe de la bride une fois le bouton mis en place.

Étape 3

La longueur de la bride doit être égale au diamètre du bouton + 2 mm pour l’ampieur du passage du bouton + 5 mm pour la fixation. Placez la bride sur le bord de la patte, pointe du capucin vers l’intérieur.

Les brides capucin

 Étape 4

Posez sur l’ouvrage la pièce de doublure destinée à la patte de boutonnage .

Piquez le bord de la patte en prenant en même temps le tissu, la doublure et les extrémités de la bride du capucin.

Étape 5

Retournez la patte de boutonnage sur l’endroit et surpiquez maintenant les bords internes de la bride (ou des brides, s’il y en a plusieurs) à 2 mm de la fente, dans le but de renforcer la bande ainsi formée.

Le plus machine

L’arrêt effectué sur la pointe de la bride capucin doit être par­ticulièrement net et réussi. Pour cela, réglez la machine sur « vitesse lente » et le point droit sur une longueur de 1,5 mm. En arrivant à l’angle, de chaque côté du triangle de la pointe, laissez l’aiguille piquée dans l’étoffe… Soulevez le pied- presseur, faites pivoter la bride et reposez le pied-presseur. Reprenez ensuite le travail avec douceur.

La pose du bouton

La pose du bouton à deux ou quatre trous

Le bouton ne doit pas adhérer à la surface du tissu. Prévoyez sous le bouton un espace minimal de 2 mm, correspondant à l’épaisseur de la patte de boutonnage qui doit supporter la (ou les) boutonnière(s).

Préparez une aiguillée de fil et faites un nœud à l extrémité. Placez une allumette ou une aiguille à tapisserie sur le bouton. Piquez l’aiguillée au dos du tissu. Ressortez la pointe de l’ai­guille dans un des trous du bouton. Piquez dans le second trou en passant par-dessus l’allumette (ou la grosse aiguille). Continuez ainsi trois ou quatre fois pour bien maintenir le bou­ton en place. Sur les boutons à quatre trous, le passage du fil doit s’effectuer de façon parallèle.

Ôtez l’allumette ou l’aiguille et tirez le bouton vers le haut pour dégager la tige formée par les points. Sortez le fil sous le bouton et faites plusieurs tours autour de la tige. Réalisez deux ou trois points arrière sur l’envers pour arrêter l’aiguillée.

Une autre méthode consiste à réserver la hauteur de la tige en pliant le tissu et en plaçant le bouton en biais, juste à côté de son point de fixation. Piquez ou cousez ensuite, comme pré­cédemment, à travers les trous du bouton. Arrêtez l’aiguillée par deux ou trois points arrière, sous le tissu.

La pose renforcée du bouton

Certains textiles délicats nécessitent la pose d’un bouton de renfort. Cette méthode s’applique également aux boutons qui subissent une forte tension. Le point de fixation du bouton est alors renforcé par un petit carré (ou un rectangle), taillé dans le même tissu que l’ouvrage, ou par un autre bouton d’un dia­mètre plus petit que celui du bouton principal.

Préparez une aiguillée, puis cousez le bouton comme précé­demment en le reliant, sur l’envers du tissu, au carré de renfort ou au bouton de rappel.

Une autre méthode consiste à fixer une petite pièce thermo­collante sur l’envers du point de fixation du bouton. Dans ce cas, prenez soin de vérifier que l’épaisseur du thermocollant ne transparaît pas sur l’endroit de l’ouvrage.

La pose du bouton à la machine

Certaines machines possèdent une fonction « pose boutons » mais seuls les boutons à trous peuvent être fixés ainsi.

Placez le pied-presseur spécial « boutons ». Décentrez l’ai­guille vers la gauche. Retirez les griffes de la machine ou réglez la longueur du point sur zéro « o » et la largeur du zigzag entre 4 et 6 mm, selon l’écartement des trous du bouton.

Faites quatre ou cinq points dans chaque trou et terminez en nouant les deux fils sur l’envers du tissu.

La pose du bouton à queue

Avec du fil à bouton, préparez une aiguillée et formez un nœud à l’une des extrémités. Piquez l’aiguille sous le tissu, sortez-la et glissez-la dans la tige du bouton. Posez la queue du bouton sur l’endroit de la patte, puis repiquez juste à côté.

Répétez trois ou quatre fois, avant de fixer l’aiguillée par quelques points arrière au dos de la patte de boutonnage.

L’emplacement du bouton

Le bouton n’est cousu qu’une fois la boutonnière réalisée. Prenez soin de bien superposer les deux parties à boutonner. Maintenez l’ensemble par quelques épingles.

Avec une craie de tailleur ou un crayon à papier, marquez l’em­placement précis du bouton à travers la boutonnière. Fixez le bouton sur ce repère.

Vidéo : Les brides capucin

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les brides capucin

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles