➔ ARTS ET DECORATION

Les outils de couture

> > Les outils de couture ; écrit le: 3 mars 2012 par La rédaction


Les épingles fines ou extra-fines, en acier, ser­vent à assembler les pièces de tissu avant les étapes du bâti et du montage. Sur la machine à coudre, la finesse de ces épingles permet de procé­der à l’assemblage des pièces sans qu’il soit né­cessaire de réaliser un bâti.

Prenez soin de poser les épingles perpendicu­lairement au bord du tissu ; ainsi, l’aiguille de la machine ne butera pas dessus et ne risquera pas de se casser. Jetez les épingles tordues, rouillées ou émoussées, et ne mélangez pas ces épingles fines avec d’autres, plus épaisses ou en laiton.

La pelote à épingles, à anneau réglable, se fixe sur le poignet opposé à la main qui travaille. Le coussinet permet d’avoir des épingles à disposition et recueille également les aiguilles à coudre.

L’aimant, le plus souvent en forme de fer à cheval, permet de « réparer » les maladresses d’une boîte d’épingles renversée.


L’assortiment d’aiguilies. Ayez toujours dans votre boîte à couture plusieurs variétés et diffé­rentes grosseurs d’aiguilles, chacune correspon­dant à un usage précis :

– de longues aiguilles à bâtir ;

– des aiguilles à coudre avec un chas finement poncé pour ne pas user le fil. Ayez à disposition des aiguilles n° 7 pour la couture des draps de laine ou des cotons épais ; des aiguilles n° 8 et n° 9 pour les étoffes peu épaisses ; des aiguilles n° 10 pour les tissus fins.

De même que pour les épingles, éliminez les aiguilles tordues, émoussées ou rouillées.


Le dé à coudre paraît souvent inutile aux débu­tantes ; il est pourtant d’une aide précieuse. Il permet de pousser le chas de l’aiguille dans une étoffe sans égratigner le doigt, d’exécuter rapidement les bâtis et de réaliser des points de couture réguliers.

Choisissez un dé en métal, d’une taille adaptée à la circonférence de la dernière pha­lange du majeur. Évitez la matière plastique, sur laquelle le chas de l’aiguille glisse.

Le dé se porte sur le troisième doigt de la main droite pour les droitières, sur la main gauche pour les gauchères.

L’enfileur est un petit instrument composé d’une pièce ronde en mé­tal léger, prolongée d’un fil de mé­tal très fin et souple, en forme de losange. Celui-ci est introduit dans le chas de l’aiguille, puis on glisse le fil dans le losange en métal fin.


Quand on retire ce dernier, le fil est entraîné à travers le chas.

La pince à épiler est très efficace pour retirer les fils coupés à l’aide d’un découseur, lors d’une rectification de couture, ou encore les fils de bâti récalcitrants après une couture définitive.

La pince plate permet d’emboîter plus facile­ment les deux parties d’un bouton-pression ou d’un bouton à recouvrir après garnissage de la calotte (partie supérieure du bouton).

Vidéo : Les outils de couture

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les outils de couture


← Article précédent: Les fournitures de couture Article suivant: Les outils de marquage de couture

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles