➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Botticelli Sandro Filipepi, dit 1445-1510 Peintre

> > L’Art : Botticelli Sandro Filipepi, dit 1445-1510 Peintre ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction


Sandro Filipepi est à Florence en 1445. Fils d’un tanneur. il entre très tôt dans l’atelier du peintre Filippo Lippi et emprunte le surnom de son frère aîné Botticello, «le tonnelet ». A vingt-cinq ans, il a déjà son propre atelier. Après qu’il a peint de nombreuses Vierges à l’Enfant, sa personnalité se révèle dans des peintures élégantes et harmonieuses.

Il n’a pas de mal à entrer dans le cercle des Médicis, cette riche et puissante famille qui gouverne Florence depuis le début du siècle. Ses premiers tableaux, La Force ou Saint Sébastien, séduisent ces princes cultivés et raffinés. Il devient très vite le peintre préféré et l’ami de Laurent de Médicis. Pour sa villa à la campagne, un des membres de la famille commande à Botticelli de grandes peintures décoratives. Entre 1478 et 1485, il peint Le Printemps, puis La Naissance  de Vénus et célèbre ainsi la Beauté, dans un monde où règnent la grâce et l’harmonie. Loin des sujets religieux, ces deux tableaux, inspirés de la mythologie, sont nés de la passion des Italiens pour faire revivre l’Antiquité.

En 1481, il est appelé à Rome par le pape Sixte IV pour participer au programme de décoration de la chapelle, qui s’appelle depuis la chapelle Sixtine. Il réalise trois fresques de l’histoire de Moïse et de la vie du Christ. L’année suivante, il retourne à Florence, tout auréolé de sa gloire romaine. Les commandes sont nombreuses et il peint quantité de Madones de toute beauté. Il illustre La Divine Comédie de Dante, le grand poète italien du XIVe siècle, dans une superbe série de dessins.

En 1492, Botticelli est très touché par la mort de Laurent de Médicis. Deux ans plus tard, son fils Piero de Médicis est expulsé de Florence, la ville est bouleversée par des querelles religieuses et politiques. Le monde cultivé de l’artiste s’écroule. La Pietà qu’il réalise en 1498 est tragique, la Vierge s’évanouit à la vue du cadavre de son fils. Inquiet et angoissé, il ne peint plus que de petits tableaux religieux aux compositions nerveuses et dramatiques. L’architecture monumentale remplace les parterres de fleurs. Dans une de ses dernières Crucifixions, la ville de Florence est le théâtre d’une sombre tempête. De plus en plus solitaire, il meurt en 1510 ■


Vidéo : Botticelli Sandro Filipepi, dit 1445-1510 Peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Botticelli Sandro Filipepi, dit 1445-1510 Peintre

← Article précédent: L’Art : Calder Alexander 18 9 8-1976 Sculpteur Article suivant: L’Art : Brancusi Constantin 1876-1957 Sculpteur


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles