L’Art : Calder Alexander 18 9 8-1976 Sculpteur

> > L’Art : Calder Alexander 18 9 8-1976 Sculpteur ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction

Alexander Calder est né à Philadelphie, aux Etats-Unis, en 1898. Très intéressé par la mécanique, passionnée par les mathématiques, il reçoit son diplôme d’ingénieur à vingt et un ans. Deux ans plus tard, il décide de devenir artiste et suit des cours de peinture à New York. Embarqué sur un cargo, il arrive en France en 1926. Il fabrique alors des personnages et des animaux en fil de fer qu’il anime et réunit dans un cirque miniature, présenté l’année suivante au Salon des humoristes. Avec humour et drôlerie, il mêle au bricolage de l’artisan les connaissances techniques de l’ingénieur.

La visite de l’atelier du peintre Mondrian est pour lui un véritable choc. Calder rêve de faire bouger les rectangles qui composent les toiles du peintre. Il se met à travailler des formes abstraites ou figuratives, qu’il suspend les unes aux autres et qu’il accroche au plafond. Il vient d’inventer le « mobile », qui est, comme il le dit lui-même, « un monde en mouvement ». Un des premiers qu’il crée, en 1930, Une boule blanche, une boule noire, associe à la perfection l’équilibre des formes et le mouvement.

Il  calcule avec précision l’équilibre de chacune îles parties, les poids et les contrepoids, forge lui-même les pièces, les assemble, ajoute fies couleurs simples, rouge, blanc, jaune, noir. De toutes tailles, ce sont des milliers de sculptures qui bougent au moindre souffle de vent, en meublant l’ espace de leur présence aérienne.

Quelques années plus tard, les formes sont solidement ancrées dans le sol : elles sont alors baptisées « stabiles ». Installés en plein air, faits de lignes et de plans qui se croisent.

ceux-ci donnent l’impression d’une niasse légère aux formes imposantes. Dans son atelier, Calder travaille sur une petite maquette, découpe lui- même le métal et assemble les formes entre elles. Lorsque les proportions sont parfaites, il en confie la réalisation à des ouvriers qui suivent ses directives, taillent et boulonnent les lourdes plaques de métal de ces immenses stabiles. Ils sont alors peints en rouge ou en noir. Les formes varient à l’infini, au gré de l’imagination de l’artiste. Elles évoquent souvent des animaux fantastiques, comme L’Araignée rouge, et ne cessent de croître, jusqu’à devenir d’impressionnants colosses.

Il  peint à la gouache des formes simples pleines de couleurs, illustre des textes poétiques, crée des bijoux et des décors de théâtre. Du minuscule au monumental, Calder ne cesse, avec humour et fantaisie, de jouer sur les courbes et les droites, et sur le mouvement du vent toujours imprévisible .

Vidéo : L’Art : Calder Alexander 18 9 8-1976 Sculpteur

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Calder Alexander 18 9 8-1976 Sculpteur

https://www.youtube.com/embed/AGQAkQUsSO8

← Article précédent: L’Art : Bacon Francis 19 0 9-1992 Peintre Article suivant: L’Art : Botticelli Sandro Filipepi, dit 1445-1510 Peintre


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site