Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Brancusi Constantin 1876-1957 Sculpteur

Vous êtes ici : » » L’Art : Brancusi Constantin 1876-1957 Sculpteur ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction modifié le 22 octobre 2018

L'Art : Brancusi Constantin  1876-1957  SculpteurConstantin Brancusi  est né en Roumanie en 1876. Fils de paysan pauvre, il quitte très jeune la ferme de ses parents, devient apprenti ébéniste et s’inscrit, en 1898, à l’Ecole des beaux-arts de Bucarest. A vingt-six ans, il entreprend un long voyage à pied à travers toute l’Europe, qui le conduit jusqu’à Paris où il arrive en 1904.

Il est très impressionné par l’œuvre de Rodin. Lors de sa première exposition. en 1907, il se voit proposer par le maître de travailler pour lui; soucieux de sa liberté, Brancusi refuse. En 1908, il taille Le Baiser, un bloc de pierre d une grande simplicité figurant un couple enlacé. Il expose aux Etats-Unis en 1913 et commence à vendre ses premières sculptures.



Dans son atelier à Montparnasse, il construit toute son œuvre à partir de quelques thèmes – œuf ou oval, cube – qu’il ne se lasse pas de reprendre. Il travaille la pierre, le marbre ou le plâtre, supprimant les détails pour ne garder qu’une forme pure et simple. Il cherche la forme qui serait à l’origine du monde, au début et à la fin de

tout, la forme universelle. En 1924, il réalise Le Commencement du monde, un superbe œuf de marbre. Brancusi peut passer plusieurs années sur une même forme, dont il fait de nombreuses répliques dans des matériaux et des dimensions variés. De 1912 à 1931, le buste de Mademoiselle Pogany est repris dix-sept fois. Il travaille avec la délicatesse de l’orfèvre, polit et repolit le marbre et le bronze. La lumière glisse sur la surface de ses sculptures. Les formes brillent, les courbes s’allongent ou s’arrondissent, parfaites et douces au toucher.

Le socle sur lequel est posée la sculpture devient lui-même un élément de la sculpture, dans des matériaux différents qui jouent sur les formes et les couleurs. Ainsi, L’Oiseau s’envole dans l’espace, Le Coq se dresse sur son socle, La Négresse, blonde n’a plus qu’un petit chignon sur la tête.

Lorsqu’il travaille le bois, comme un paysan, il taille à la hache aussi bien les meubles de son atelier que des sculptures fantastiques et drôles qu’il appelle Sorcière ou Eve et Socrate. Les formes de plus en plus abstraites le conduisent jusqu’à la vertigineuse Colonne sans fin, faite d éléments de même grandeur, parfaitement équilibrés, qui peuvent se répéter à l’infini. En 1937, une colonne de 30 mètres de haut est réalisée en acier doré, dans son pays natal, au pied des Carpates.

Fier et solitaire, il refuse les honneurs et s’enferme dans son grand atelier blanc. Brancusi travaille avec acharnement, robuste et infatigable malgré son âge; il continue à chercher, comme au plus fort de sa jeunesse, la forme parfaite.

Il meurt à quatre-vingt-un ans, après avoir reçu la nationalité française. Suivant son désir, son atelier tout entier est offert à l’Etat. Il appartient  aujourd’hui aux collections du Centre Georges Pompidou

Vidéo : Brancusi Constantin 1876-1957 Sculpteur

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Brancusi Constantin 1876-1957 Sculpteur

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles