➔ ARTS ET DECORATION

Diderot : Origine et usage de l’art

Vous êtes ici : » » Diderot : Origine et usage de l’art ; écrit le: 26 mai 2012 par La rédaction



Du sourd et muet à l’artiste : le geste

Si Diderot est l’auteur de l’article « Beau » dans Y Encyclopédie (1750), de L’Histoire et le secret de la peinture en cire (1755), des Salons (1759-1781), des Essais sur la peinture (1765), c’est dans sa Lettre sur les sourds et muets (1751), où il s’interroge sur l’origine du langage, que le philosophe s’intéresse aux origines de l’art. Les hommes ont un besoin d’expression, d’où, en premier lieu, les gestes, puis le langage, apparu plus tardivement dans l’histoire humaine. Selon lui, avant le langage articulé, l’homme ne pouvait transmettre sa pensée que par imitation ou représentation. Ainsi, l’art a dû naître de ce besoin d’échanger et de communiquer, mais aussi de celui de transformer la nature. Diderot va plus loin : l’art est en mesure d’exprimer ce que le langage articulé ne peut atteindre pleinement. Si le dramaturge, le metteur en scène et l’acteur sont en mesure de transmettre des émotions et des idées que le langage articulé peine à dévoiler, il en va de même du peintre. Dans la Lettre sur les sourds et muets, Diderot relate une expérience personnelle faite au théâtre qui consiste à se boucher les oreilles pour mieux « entendre » la pièce et ajoute alors :

« Celui qui se promène dans une galerie de peinture fait sans y penser le rôle d’un sourd qui s’amuserait à examiner des muets qui s’entretiennent sur des sujets qui lui sont connus. Ce point de me est un de ceux sous lequel j’ai toujours regardé les tableaux qui m’ont été présentés. »

L’art comme témoin

Si l’œuvre d’art plaît et agrémente le quotidien des hommes, si elle lui permet d’exprimer l’indicible parfois, elle est également le témoin d’une civilisation, de ce à quoi l’esprit humain aspire en un temps et un lieu donnés. Diderot appelle « hiéroglyphes » ces signes artistiques que les hommes créent et qui en sont l’emblème. Ces signes apparaissent à mesure que les hommes agissent sur la nature et se l’approprient progressivement, ils en constituent une interprétation. C’est que l’art est d’abord du travail et de la technique : avant de parvenir à la maîtrise artistique, l’homme doit passer par la maîtrise des techniques vitales. L’art est l’aboutissement d’un travail qui passe nécessairement par l’étape de la transformation utilitaire de la nature. Il faut avoir travaillé le bois pour chasser, se loger ou se nourrir avant que d’avoir sculpté un buste, etc. La technique artistique apparaît comme l’aboutissement de l’appropriation de la matière naturelle par l’homme, et l’art s’inscrit dans le processus humain de compréhension de la nature. Il vise le bonheur des hommes par l’aménagement de leur monde, mais aussi la libération des individus puisque il est la marque de leur émancipation vis-à-vis des contraintes naturelles.



Vidéo : Diderot : Origine et usage de l’art

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Diderot : Origine et usage de l’art

← Article précédent: L’Art baroque Article suivant: Diderot : Naissance de la critique d’art

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles