Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Fragonard Jean Honoré 1732-1806 Peintre

Vous êtes ici : » » L’Art : Fragonard Jean Honoré 1732-1806 Peintre ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction

L'Art : Fragonard  Jean Honoré 1732-1806  PeintreJean Honoré Fragonard est né à Grasse en 1732. Reçu premier à l’Académie de peinture à l’âge de vingt ans, il part quatre ans plus tard à Rome, où il peint des scènes de la vie populaire. L’admiration de l’abbé Saint-Non, riche amateur de peintures et de gravures, le conduit à Tivoli, près de Rome, pendant l’été 1760, où il réalise une superbe suite de dessins à la sanguine des jardins et de la villa d Este.

Revenu à Paris, il présente aux académiciens, en 1765, un tableau d’histoire, Corésus et Callirhoé. C’est un triomphe, le roi f achète et Fragonard obtient un atelier au Louvre. Il se marie en 1769 avec une jeune fille de Grasse. Les grands sujets historiques commencent à l’ennuyer. Il imagine alors des scènes comme Les Hasards heureux de l’escarpolette, où les jupons d’une ravissante jeune fille se soulèvent au rythme de l’escarpolette, la balançoire de l’époque. Une clientèle de plus en plus nombreuse paie très cher ces peintures où l’artiste mêle, avec un talent délicieux, la gaieté, l’humour et la sensualité.



Fragonard peint d’une touche libre et rapide toute une série de portraits, appelés « Figures de fantaisie ». C’est une suite de tableaux, tous au même format, où des hommes et des femmes somptueusement costumés semblent former un ensemble. Certains sont des personnages connus, comme Diderot, d’autres évoquent l’histoire ou la musique, tous étonnent par leur diversité et leur vivacité.

Avant un deuxième voyage en Italie, dont il ramène une série de dessins de paysage exceptionnels, il peint, en 1773, La Fête ci Saint-Cloud. Dans une ambiance dorée, des charlatans et un montreur de marionnettes se fondent dans une nature débordante de feuillages et de cascades rafraîchissantes. Pendant encore quelques années, les amateurs se disputent ses peintures et les gravures qu’il fait réaliser.

Mais une nouvelle génération de peintres commence à s’imposer. La mort de sa fille Rosalie le bouleverse, et la Révolution ruine une grande partie de sa clientèle. A partir de 1790. il renonce à peindre et obtient un poste au Muséum, le futur musée du Louvre. Entouré de sa famille, il meurt à Paris en 1806.

Fragonard aime peindre la passion amoureuse et la joie de vivre. Ses coups de pinceau, bien visibles sur la toile, semblent posés à toute vitesse. Tout bouge dans ses tableaux, les arbres, les nuages et les couples, baignés d’une couleur jaune et chaude comme le soleil .

Vidéo : L’Art : Fragonard Jean Honoré 1732-1806 Peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Fragonard Jean Honoré 1732-1806 Peintre

https://www.youtube.com/watch?v=-y06X-YuCkc

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles