L’Art : Tintoret Jacopo di Robusti, dit 1518-1594 Peintre

> > L’Art : Tintoret Jacopo di Robusti, dit 1518-1594 Peintre ; écrit le: 31 mars 2012 par La rédaction

Jacopo Robusti doit à son père, teinturier à Venise, son surnom de Tintoret. Son apprentissage de peintre dans l’atelier de Titien est très court. Après 1530, à Venise comme dans toute l’Italie, les artistes sont influencés et stimulés par un courant de peinture appelé le maniérisme. Tintoret emprunte à ce mouvement les contrastes violents de lumière, les perspectives spectaculaires, le mouvement agité des personnages. Il étudie avec passion les sculptures de Michel-Ange, connues à Venise par des moulages.

Doué d’une puissance de travail et d’une rapidité d’exécution exceptionnelles, il veut peindre de grand- ensembles et couvrir d’images les  murs des églises. En 1548, il réalise Le Miracle de saint Marc pour la Scuola Grande di San Marco. Ce premier chef-d’œuvre, par son originalité et l’émotion qui l’anime, emporte l’enthousiasme de ses contemporains.

Les confréries religieuses, les Scuole, qui ont pour mission de secourir les pauvres et les malades, vont alors lui commander des tableaux pour décorer leurs bâtiments. Il s’agit de raconter les miracles accomplis par les saints patrons de ces confréries, ou des scènes tirées de la Bible et de la vie du Christ. Son activité est intense : emporté par son imagination, il peint d’une touche rapide, aux couleurs vives et étincelantes, des tableaux dramatiques et tumultueux où se mêlent l’histoire sainte et les types populaires de Venise.

Entre 1562 et 1566, Il est chargé d une nouvelle commande pour la Scuola Grande di San Marco. Dans les toiles qui représentent la découverte et le transport du corps de saint Marc, il crée de vastes perspectives de places désertes et d’églises vides, où les personnages s’animent comme sur une scène de théâtre. Le contraste de la lumière et de l’ombre renforce les visions originales de l’artiste.

En 1564, il obtient la commande de la décoration de la Scuola di San Rocco. C’est une entreprise extraordinaire. qui va durer jusqu’ en 1588. Pendant plus de vingt ans, Tintoret exprime toute sa ferveur religieuse et donne la dimension la plus complète de son art. De salle en salle se développent le long des murs ou sur les plafonds de grandioses évocations, comme La Crucifixion, où les foules, prises dans une lumière vibrante, contrastent avec la solitude tragique du Christ.

Avec cette manière de peindre fougueuse. Rapide,- vibrante, Tintoret bouleverse les perspectives, crée des éclairages fantastiques et fait naître l’émotion dans le débordement de grandes scènes bibliques, animées, jusqu‘aux derniers jours, par la puissance de sa peinture .

Vidéo : L’Art : Tintoret Jacopo di Robusti, dit 1518-1594 Peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Tintoret Jacopo di Robusti, dit 1518-1594 Peintre

← Article précédent: L’Art : Toulouse-Lautrec Henri de 1864-1901 peintre Article suivant: L’Art : Poussin Nicolas 1594-1665 Peintre


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site