Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : Wright Frank Lloyd 1867-1959 Architecte

Vous êtes ici : » » L’Art : Wright Frank Lloyd 1867-1959 Architecte ; écrit le: 30 mars 2012 par La rédaction modifié le 12 novembre 2014

frank_lloyd_wrightOriginaire de Richland Center, aux États-Unis, où il est né en 1867, Frank Lloyd Wright domine l’architecture américaine de la première moitié du XXe siècle, en construisant une œuvre qui s’impose autant par son originalité que par son ampleur (plus de cinq cents réalisations répertoriées), à une époque et. Surtout, dans un pays où les goûts architecturaux sont entièrement tournés vers l’académisme. Ce rejet de l’académisme s’exprime dès 1894 lorsque, après cinq ans passés dans le cabinet de Louis Sullivan, le plus grand architecte américain de l’époque, il refuse d’aller à Paris suivre les cours de l’Ecole des beaux-art-.

Avec la série des Prairie Houses (les « Maisons de la Prairie ») Wright commence, à partir de 1901, sa véritable carrière d’architecte. Ces maisons sont des constructions basses aux lignes horizontales, en harmonie avec les grands espaces plats du Middle West.



De 1916 à 1922, il travaille au Japon, réalisant à Tokyo l’Imperial Hotel, l’un des rares édifices qui. grâce à sa structure, a pu résister au tremblement de terre de 1923. De retour aux États-Unis, Wright reprend une technique qu’il a inaugurée au Japon, celle du béton travaillé et creusé, aux formes rudes et aux décors géométriques qui s’inspirent des ornements de l’Amérique précolombienne; c’est la série des Textile Blocks avec Hollyhock House à Hollywood et Millard House à Pasadena.

Dans les années trente, Wright, considéré alors par ses jeunes confrères comme un précurseur dépassé, leur montre, par une série de constructions magistrales, qu’il n’est pas ce « romantique irrémédiablement

attaché à l’esprit du XIXe siècle » : Falling Water House, en Pennsylvanie (1936, p. 75), est construite sur une cascade en pleine forêt ; la maîtrise du béton armé est telle que les balcons et les terrasses semblent être projetés dans la nature. Plus tard, il réalise la Price Tower, un gratte-ciel de dix-huit étages élevé dans une petite ville de l’Oklahoma (1955), puis le musée Solomon Guggenheim (1946-1959), conçu comme une spirale de béton qui se déroule, telle une coquille d’escargot, en plein cœur de New York.

A la même époque, il poursuit ses recherches sur la maison américaine idéale, qui aboutissent à la construction d’une quinzaine de Usonian Houses, des maisons familiales modestes et économiques d’un seul niveau. Wright meurt en 1959 à Taliesin West, dans sa résidence de campagne, véritable communauté comprenant habitations, école, atelier et ferme, qu’il construisit en 1938 dans le désert de l’Arizona .

Vidéo : L’Art : Wright Frank Lloyd 1867-1959 Architecte

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Wright Frank Lloyd 1867-1959 Architecte

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles