/*

Les filets d’engobe

Vous êtes ici : Accueil » les argiles » Les filets d’engobe

Ce décor s’effectue en général avec une poire à engobe en caoutchouc, dont le bec est parfois amovible. Il en existe divers modèles et vous pouvez en improviser avec une bouteille en plastique, mais celles fabriquées pour cette technique offrent davantage de précision.

L’engobe pour filets devrait être assez épais et bien tamisé. Les traits doivent sembler libres et aisés, aussi il est conseillé de s’entraîner d’abord. Essayez sur une feuille de plastique, pour ne rien gaspiller. Remplissez la poire le plus possible et faites couler l’engobe jusqu’au bout du bec pour éviter les poches d’air qui nuiraient à la fluidité du tracé. Appuyez sur la poire avec régularité pour que les traits soient continus. Vous découvrirez vite qu’elle est aussi précise qu’un crayon ou un pinceau.

Si vous posez un filet d’engobe sur un fond en argile raffermie ou sur une sous-couche d’engobe relativement sèche, il sera en relief. Vous pouvez ensuite peindre les alvéoles ainsi formées avec d’autres engobes ou, après une cuisson de biscuit, avec des émaux. Ce procédé, le cloisonné, est en général réalisé sur des objets biscuités. Il permet de définir des zones de décor qui sont ensuite remplies de couleur. L’engobe issu de la même argile que la pièce sert à dessiner les contours et, après une cuisson de biscuit, les traits – bien que de la même couleur que le reste de la surface – sont légèrement en relief. Les alvéoles sont peintes avec des oxydes ou autres couleurs sous couverte. La couleur est nappée d’une glaçure transparente. Vous pouvez également poser d’abord la glaçure, puis la couleur avant la cuisson d’émail, comme pour la faïence. Le cloisonné était un genre de décor très en vogue pour les carrelages de l’ère victorienne.

  • Après avoir centré un bol ayant la consistance du cuir, mettez en marche la tournette, puis tracez son décor.
  •  Vous pouvez tracer le décor au crayon pour vous guider, ce qui n’est pas le cas ici, signe de grande expérience.
  • Tracé d’une main sûre, le motif aux lignes fluides apparaît peu à peu. Ici, seul un engobe noir est employé, même si toutes les combinaisons sont possibles.
  • Le motif est reproduit à l’intérieur, en prévoyant à l’avance l’écartement pour bien couvrir toute la surface.
  • Pour un objet voué à être manipulé, le décor présente autant d’importance à l’intérieur qu’à l’extérieur. Décorer toutes les facettes d’un bol, y compris l’intérieur du talon, lui confère une troisième dimension et accroît le plaisir de l’utilisateur.
  • Après une cuisson de biscuit, certaines alvéoles sont remplies de glaçures colorées avant une cuisson d’émail à 1 100 °C.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié