Soie

> > Soie ; écrit le: 14 avril 2012 par La rédaction

Les secrets de la soie, connus des seuls Chinois, demeurèrent très longtemps Lenveloppés de mythes et de mystères. Le plus luxueux des tissus provoqua la création de la plus grande route commerciale que le monde ait jamais connue, la Route de la Soie, qui s’étendait de Lanzhou, en Chine, jusqu à Rome, où une t0ge de soie valait son poids en or. La légende veut qu au VI’ siècle après J.-C., deux moines aient ramené à Byzance quelques cocons dissimulés dans leurs bâtons de pèlerin, qu’ils avaient préalablement évidés : ce fut en Occident le début de la sériciculture.

Sériciculture:

C’est la chenille du Bombyx mori qui produit la soie la plus fine ; elle ne se nourrit que des feuilles du mûrier blanc, Morus alba. C’est une créature fragile, sensible au bruit et à la sécheresse, qu’on ne peut élever à échelle industrielle ; il faut donc procéder de manière artisanale jusqu’à ce que, ayant atteint de 7 à 10 centimètres de long, elle ne sécrète un fil de soie dont elle fera son cocon. Celui-ci est séché au soleil pour tuer la chrysalide qui s’y abrite avant qu’elle ne l’endommage en le dévorant pour en sortir une fois parvenue à l’état de papillon.

Dévidage du fil de soie:

c’est une tâche très spécialisée. Les cocons sont jetés dans un chaudron d’eau bouillante pour dissoudre la gomme qui agglomère les filaments. Plusieurs d’entre eux sont ensuite très soigneusement dévidés sur une bobine pour former un fil unique. Plus il compte de filaments, plus il sera épais, et par conséquent plus le tissu qu’on en tirera sera lourd. On tisse ainsi des châles extrêmement fins avec un fil formé de quatre filaments seulement.
La bourre de soie et les fils utilisés en broderie sont produits à partir de filaments endommagés ou de qualité inférieure. En Chine, en Afrique et dans la partie orientale de l’Inde, on obtient la soie sauvage à partir des cocons de l’Antheraea, espèce non domestiquée, mais le fil en est plus grossier. Les Ashanti du Ghana, quant à eux, n’hésitent pas à effilocher des soies de fabrication européenne pour obtenir du fil.

Usages:

la soie est très recherchée : elle sert de matière première à des tissus luxueux, en raison de sa douceur et de son lustre. Il est facile de la teindre, elle a d’étonnantes capacités isolantes, et assez de solidité pour qu’on ait pu y tailler des parachutes.

Vidéo : Soie

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Soie

https://www.youtube.com/embed/7A4e6w5PFV0

← Article précédent: Coton Article suivant: Ecorce


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site