Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Les mouvements dans la peinture : Éclectisme

Vous êtes ici : » » Les mouvements dans la peinture : Éclectisme ; écrit le: 17 mai 2012 par La rédaction

Les mouvements dans la peinture : Éclectisme

CONTEXTE

l’éclectisme se développe en France avec la monarchie de Juillet (1830-1848). Cette tendance tempérée, appelée aussi «juste milieu », amalgame les styles du passé (historicisme) et le goût de la couleur romantique tout en s’appuyant sur la rigueur classique. La peinture éclectique, artificielle et de belle apparence, séduit la société bourgeoise parvenue au pouvoir.

CARACTÉRISTIQUES

L’éclectisme s’affirme dans les sujets nobles moralisateurs, l’histoire ancienne et nationale anecdotique, les tableaux de genre et les scènes religieuses (—> ACADÉMISME). Les compositions équilibrées mettent en valeur des figures classiques aux poses conventionnelles et aux expressions modérées. Les grands tableaux sont élaborés par juxtaposition de morceaux. Les œuvres évoquent des ambiances lumineuses et colorées du romantisme sans l’investissement créatif. Le pinceau minutieux laisse une surface lisse et produit parfois des effets de pâte décoratifs.



ARTISTES

France

Horace Vernet

(1789-1863) réalise d’importantes commandes pour Louis-Philippe après 1835, notamment des exploits guerriers décrits avec des effets d’atmosphère et un style minutieux.

Paul Delaroche

(1797-1856) développe le contenu sentimental de la peinture d’histoire avec un métier lisse allié au goût du détail et de la couleur.

Thomas Couture

(1815-1879) reste la personnalité la plus marquante de ce courant. Il constitue son style avec des procédés et des formules observés chez les maîtres anciens comme Titien et Van Dyck (empâtements et couleurs lumineuses).

Allemagne et Autriche

L’Allemand Anselm Feuerbach (1829-1880), marqué par Couture et la Renaissance vénitienne, peint des tableaux littéraires, bibliques et mythologiques édifiants. Adulé en son temps, le peintre autrichien Hans Makart (1840-1884), peint les sujets d’histoire sur d’immenses toiles et séduit en mêlant les formes de la Renaissance et du baroque.

OEUVRES

Histoire des Arts

Delaroche, 1837-1841, hémicycle de l’École des beaux-arts, Paris.

Les Romains de la décadence

Couture, 1847, musée d’Orsay, Paris.

L’Entrée de Charles Quint à Anvers

Makart, 1878, Kunsthalle,’Hambourg.

Vidéo : Les mouvements dans la peinture : Éclectisme

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les mouvements dans la peinture : Éclectisme

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles