➔ ARTS ET DECORATION

Deleuze : Qu’est-ce que la philosophie ?

> > Deleuze : Qu’est-ce que la philosophie ? ; écrit le: 29 mai 2012 par La rédaction modifié le 8 février 2019


Artistes et philosophes, autant de créateurs

Pour comprendre le regard deleuzien sur l’art, il faut commencer par examiner ce qu’il dit de la philosophie. Pour Deleuze, il est ridicule de faire de la philosophie un art de la réflexion ayant le privilège de la pensée, comme si la science ne pensait pas, comme si l’art ne pensait pas.

«Personne n’a besoin de philosophie pour réfléchir sur quoi que ce soit: on croit donner beaucoup à la philosophie en en faisant l’art de la réflexion, mais on lui retire tout, car les mathématiciens comme tels n’ont jamais attendu les philosophes pour réfléchir sur les mathématiques, ni les artistes sur la peinture ou la musique ; dire qu’il deviennent alors philosophes est une mauvaise plaisanterie, tant leurs réflexion appartient à leur création respective. »

Les artistes ont donc des idées qui ne sont pas de même nature que celles des philosophes ou des savants. L’idée est le bien commun de toutes les activités créatrices : « créer, c’est avoir une idée ». Une idée est en ce sens un événement rare, puisque les vrais créateurs sont peu nombreux, chez les philosophes, les savants et les artistes aussi bien. En tout état de cause, « un peintre n’a pas moins d’idées qu’un philosophe », simplement ce n’est pas le même genre d’idées.


La création de concept

Les idées des philosophes, ce sont les concepts et seuls les philosophes créent des concepts. Un concept n’est pas une affaire de vérité ou de fausseté mais une affaire de sens, et c’est pourquoi il est inséparable d’un problème. «Tout concept renvoie à un problème, à des problèmes sans lesquels il n’aurait pas de sens ». Prenons un exemple. Platon crée un concept, le concept d’idée, pour le moins énigmatique à nos yeux tant le mot n’a pas chez Platon le sens que nous lui conférons. Mais, concrètement, qu’est – ce qu’une « Idée » pour Platon ? C’est, répond Gilles Deleuze, une chose qui ne serait que ce qu’elle est. Par exemple une mère qui ne serait que mère et non épouse ou fille, comme la Vierge Marie dans notre culture catholique. L’Idée, c’est la chose qui est purement elle-même. Ainsi, seule la justice, l’idée de justice, est juste puisque, seule, elle n’est pas autre chose que juste. Maintenant, à quel problème répond la création de ce concept ? A un problème né de l’émergence de la cité démocratique à Athènes : pour chaque fonction, il y a des prétendants et une forte rivalité entre eux. Il s’agit donc de sélectionner entre les prétendants, de déterminer qui, par exemple, est le plus à même de gouverner la cité, et c’est précisément à quoi sert le concept d’idée  on connaît la réponse de Platon : celui qui a contemplé l’idée du Bien.

L’art crée des agrégats sensibles

Puisque le concept est le propre de la philosophie, les idées de la science sont autre chose que des concepts, ce sont des fonctions :

« La science n’a pas pour objet des concepts mais des fonctions qui se présentent comme des propositions dans des systèmes discursifs. »

Il en va de même de l’art, il ne crée pas de concepts mais des agrégats sensibles qui sont des percepts et des affects.


Vidéo : Deleuze : Qu’est-ce que la philosophie ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Deleuze : Qu’est-ce que la philosophie ?

← Article précédent: Faussaire de génie peinture raté :Le cas van meegeren Article suivant: Comment rendre compte d’une œuvre?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles