➔ ARTS ET DECORATION

La feuille de métal

Vous êtes ici : » » La feuille de métal ; écrit le: 22 février 2012 par La rédaction



Vous pouvez poser un lustre en le peignant, pour donner une note « précieuse » à une poterie finie, ou bien vous servir d’une feuille de véritable métal, que l’on trouve en général dans les catalogues des fournisseurs pour sculpteurs et peintres. Cuir, argent, or ou imitation or : vous avez le choix. Les feuilles sont présentées individuellement dans des cahiers ou comme des transferts avec une feuille de papier au recto. Légères comme des plumes, elles se désintègrent facilement. Les transferts, plus faciles à manier, ne conviennent pas dans tous les cas. Nous vous montrons ici comment dorer un raku à la feuille.

La surface de la feuille d’or n’a pas besoin de protection, bien que la cire d’abeille serve à atténuer sa brillance. Pour empêcher le cuivre de s’oxyder, vernissez-le, avec par exemple un bon vernis acrylique. Pour vieillir une pièce, patinez une feuille d’argent au sulfure de potassium. Les feuilles de métal produisent plus d’effet sur les surfaces texturées, dont elles soulignent les reliefs. La poterie présentée ici, au décor en relief, a subi une cuisson de raku.

  • Pour préparer la surface, enduisez-la d’une colle spéciale. Vous pourrez vous en procurer chez un fournisseur de feuille d’or.
  • Placez la feuille d’or pour transfert, en tenant la feuille de papier, et frottez. avec les doigts pour qu’elle adhère bien.
  • La feuille de papier se détache facilement, laissant l’or sur l’objet. Remplissez les vides avec un peu plus de feuille d’or si nécessaire, mais ici l’aspect fragmenté donne du caractère.

← Article précédent: Application d’un lustre Article suivant: Barbotines et engobes

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles