➔ ARTS ET DECORATION

Le collage

Vous êtes ici : » » Le collage ; écrit le: 29 mars 2012 par La rédaction



Le collage:

Fixer par collage des éléments d’usage quotidien et ordinaires sur la surface de la toile est une nouvelle technique apparue dans la peinture au début du XX siècle. Il s’agit de mettre ainsi en valeur les qualités plastiques de matériaux non artistiques, de détourner et confronter les textures, les matières, les couleurs.

S’approprier les éléments du réel:

Les peintres cubistes Georges Braque (1882-1963) et Pablo Picasso (1881-1973) utilisent pour la première fois l’art du collage au printemps 1912. Le terme collage désigne la collision, la juxtaposition, l’assemblage sur la surface de la toile de différents éléments étrangers au monde classique de l’art pictural (quel que soit le moyen technique mis en œuvre : colle, clous, agrafes, etc.). Pour la première fois, les peintres fixent, collent et assemblent sur le tableau de simples matériaux de rencontre puisés dans le quotidien : des feuilles de papier journal, des morceaux de carton, des étiquettes, des morceaux de tissu… mm Dans cette nouvelle fabrication du tableau, l’artiste affiche les couleurs, les formes et les effets de texture des matériaux collés. Il expose la valeur plastique de ces éléments. Ils sont montrés pour eux-mêmes, souvent travaillés sans contexte narratif.

Expérimenter les matériaux:

Pour construire un collage, le peintre part à la recherche d’une variété d’objets et d’éléments plus ou moins insolites. Il travaille et modifie ensuite ces différents matériaux avant de les agencer et de les coller sur la toile. Le tableau dévoile ainsi la panoplie des moyens d’action mis en œuvre par le peintre : gratter, déchirer, découper, lacérer… Il travaille directement sur les fragments, au contact de la toile, sans l’éloignement et la distanciation créés par les outils traditionnels de la peinture.
il organise et combine les parties du tableau comme dans un puzzle : juxtaposition de trames, confrontation de couleurs et superpositions d’effets.
Le collage est réalisé à la surface du tableau ; les fragments sont collés sur la toile du côté du spectateur, dans son espace réel. La sensualité de ces matériaux attire la caresse de la main.

Le photomontage:

Le photomontage est un collage de documents photographiques et d’images figuratives visant à provoquer des combinaisons et des rapprochements inattendus. H Les photomontages associent de façon provocante des morceaux d’images qui n’ont pas de relations d’évidence. Ils créent ainsi par amalgame et assemblage des formes insolites. Ils peuvent modifier les contextes et transgresser les rapports d’échelle : l’homme devient minuscule, les objets gigantesques.
Les différents fragments d’images et de « bouts de photographies » prélevés ici et là sont collés très proprement, bien à plat et sans relief (en cachant l’action de collage). Dans les années 30, les artistes berlinois (tradition Dada) utilisent le photomontage comme une arme politique dans la lutte contre le nazisme.
Le mouvement surréaliste fait usage du photomontage pour construire des mondes étranges, peuplés d’associations merveilleuses, étranges et saugrenues.



Coller des fragments:

La technique de Picasso:

Picasso détruit la tradition picturale qui consiste à recouvrir entièrement la surface de la toile avec de la peinture pour représenter des motifs figuratifs.
Pour la première fois, il introduit dans son oeuvre un élément étranger à la pratique traditionnelle de la peinture : un morceau de toile cirée imprimée qui imite un cannage de chaise.
Il «colle » un objet industriel dans la peinture. Il applique sur la toile un fragment du réel, un trompe-l’œil qui remplace sa représentation peinte (chaise cannée) : il montre effectivement le cannage de la chaise.
La toile cirée est intégrée à la peinture par une succession de traits noirs tracés en oblique qui recouvrent le cannage.
L’inscription des lettres JOU (journal, jour, jouer…) déborde de la surface de papier blanc. Les trois lettres indiquent l’espace plan du tableau.
Pour encadrer sa peinture, Picasso fait encore une contrefaçon : il colle sur le tour du tableau une corde tressée qui délimite et renforce la découpe du format ovale.
Pablo Picasso cherchera toujours de nouveaux effets : il prévoit le jaunissement du papier et va même jusqu’à utiliser, dans quelques-uns de ses collages de 1913, des morceaux d’un numéro du journal Le Figaro daté de 1883.

Vidéo : Le collage

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le collage

← Article précédent: L’Art : Millet Jean-François 1814-1875 peintre Article suivant: L’Art : Miró Joan 18 9 3-1983 Peintre et sculpteur

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles