Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Complexité et grande échelle

Vous êtes ici : » » Complexité et grande échelle ; écrit le: 27 février 2013 par La rédaction

Complexité et grande échelleSi l’urbanisme souterrain reste, en France, pour l’essentiel, dans les cartons, les aménageurs des grandes opérations d’urbanisme de La Défense, Maine-Montparnasse, le Front-de-Seine et Tolbiac vont décider la réalisation d’un sol artificiel dans lequel circulent voitures et transports en commun au-dessus du sol naturel. Cette superposition, inédite à cette échelle, est mise en place avec de grandes difficultés techniques et financières. Les projets seront souvent amputés. Ils sont construits pour l’essentiel dans les années soixante — soixante-dix et vont être progressivement abandonnés à la fin des années soixante-dix, avant de connaître une redécouverte tardive avec l’opération Seine rive-gauche au début des années quatre-vingt-dix.

La grande échelle constitue une caractéristique commune des différentes opérations d’urbanisme de dalle. De manière carica­turale, une dalle de petite dimension se résume à une terrasse. On ne parle de dalle qu’au-delà d’une certaine surface. Cette quan­tité ne peut être déterminée précisément. Ainsi les concepteurs de La Défense parlent-ils non pas d’une dalle mais des dalles, et distinguent la dalle centrale, le parvis ou encore le mail. Ils avouent en réalité leur impuissance à trouver un terme pour défi­nir ces nouveaux espaces : « La dalle renvoie à ce qu’elle recouvre, or ce qui compte ici, c’est moins l’espace souterrain que ce qui est grâce à lui et en surface libéré. »



Quels sont les modèles et images qui ont influencé les concep­teurs des dalles ? Il nous semble que les projets de Norman Bell Gedes et de Hugh Ferriss ont pu avoir un rôle dans la constitu­tion d’un imaginaire dit « moderniste ». Dans l’un et l’autre cas il s’agit de propositions de caractère théorique énoncées outre- Atlantique par des auteurs qui ne sont pas architectes. Leur succès médiatique constitue une raison suffisante pour les exa­miner rapidement. Nous n’analyserons pas ici d’autres origines possibles, comme les propositions de Ludwig Hilberseimer ou encore d’Eugène Henard.Complexité et grande échelle

Vidéo : Complexité et grande échelle

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Complexité et grande échelle

https://www.youtube.com/watch?v=uON0rQST_r0

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles