Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

Les mouvements dans la peinture : Macchiaioli

Vous êtes ici : » » Les mouvements dans la peinture : Macchiaioli ; écrit le: 17 mai 2012 par La rédaction

Les mouvements dans la peinture : Macchiaioli

CONTEXTE

le nom de macchiaioli, « tachistes » en italien, définit le style d’un groupe de peintres florentins actifs entre 1860 et la fin du siècle. Ce courant italien parallèle à l’impressionnisme, s’oppose à l’académisme (ACADÉMISME). En qualité de théoricien du groupe avec Adriano Cecioni, Telemaco Signorini écrit : « La macchia fut initialement une accentuation du clair-obscur pictural : un moyen de s’émanciper du défaut capital de la vieille école qui sacrifiait la solidité et le relief de ses peintures à la transparence des corps. » Les membres du groupe se réunissent au café Michelangiolo dès 1856 où ils font des adeptes et échangent leurs idées.



CARACTERISTIQUES

Les macchiaioli peignent la vie contemporaine, la campagne, le paysage et des scènes militaires d’après nature. L’espace simplifié fait surgir le motif immédiatement en surface. Le dessin affirme un souci de synthèse, comme si le peintre restituait le motif observé de mémoire, afin d’en saisir l’essentiel. Les contrastes lumineux violents et l’opposition franche des noirs et des blancs conservent aux formes leur densité et créent l’aspect de taches. Peints dans une gamme sourde, les tableaux présentent un effet coloré équilibré. Le travail fragmenté et rapide du pinceau saisit l’immédiateté de la vision.

ARTISTES

Giovanni Fattori

(1825-1908), dessinateur talentueux, étudie le paysage d’après nature et peint des portraits. Ses premiers essais de la nouvelle technique datent de 1859.

Silvestro Lega

(1826-1895) s’intéresse aux effets de lumière vers 1857 et pratique l’étude en plein air.

Serafino da Tivoli

(1826-1892) utilise le premier la macchia vers 1856. Le peintre et écrivain Telemaco Signorini (1835-1901) est l’un des théoriciens du groupe. Il rencontre les habitués du café Michelangiolo dès 1855 et applique leur style en 1858. Le Napolitain Giuseppe Abbati (1836-1868) se joint au groupe en 1861 et s’exprime avec les blancs et une palette vive.

Adriano Cecioni

(1836-1886), théoricien des macchiaioli, est critique, sculpteur et peintre. Il représente la vie quotidienne dans des petits formats.

ŒUVRES

Cloitre

Abatti, vers 1861, galerie d’Art moderne, Florence.

La Rotonde des bains Palmieri

Fattori, 1866, galerie d’Art moderne, Florence.

La Visite

Lega, 1868, Galerie nationale d’Art moderne, Rome.

Rue à Settignano

Signorini, 1879, collection Meotti, Milan.

Vidéo : Les mouvements dans la peinture : Macchiaioli

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les mouvements dans la peinture : Macchiaioli

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles