/*

Le vêtement : Le polyester

Vous êtes ici : Accueil » Couture et haute couture » Le vêtement : Le polyester
Le vêtement : Le polyester

ARTICLE

PolyesterLes polyesters représentent 70 % des fibres chimiques employées dans la confection de vêtements. Ils sont classés parmi les fibres d’origine synthétique et sont composés de macromolécules. Le terme polyester peut être utilisé au singulier comme au pluriel.

La fabrication du polyester

□  À partir de deux carbones d’hydrogène dérivés du pétrole ou de la houille, par des traitements complexes, on obtient un produit blanc qui est fondu puis filé. La solidification a lieu par refroidissement.

□  Le filament obtenu est plat. Pour lui donner douceur, volume et pour améliorer son élasticité, il va subir une nouvelle opération appelée texturation. S’il existe quatre procédés appliqués aux polyesters, le principe reste la torsion du fil et sa fixation par la chaleur.

Caractéristiques et usages du polyester

□   Les filaments de polyester ont des propriétés supérieures à celles des polyamides parce qu’ils se déforment moins et résistent à la flexion et à l’abrasion. Les polyesters ont une excellente résistance aux attaques chimiques : eau, vapeur, acides de base. Ils résistent également aux micro-organismes et aux insectes. Leur densité est voisine de celle de la laine et permet le tombant des vêtements confectionnés. Ils sont infroissables et se lavent en machine.

□   La plupart des polyesters manquent totalement d’hydrophilie. La teinture doit faire appel à des équipements ou des procédés spéciaux. Ils développent des charges électrostatiques qui entraînent la fixation de la poussière ou le collage près du corps. Généralement, les polyesters ne permettent pas l’élimination de l’eau (transpiration). Mais la firme Du Pont de Nemours a élaboré des polyesters (Coolmax, par exemple) qui permettent son évaporation.

□   Les polyesters sont employés dans de nombreux domaines de l’habillement : vêtements de sport, maillots de bain, costumes ou ensembles, robes habillées. En mélange avec des fibres naturelles (lin, laine, poils d’animaux), les polyesters conservent les propriétés naturelles de ces fibres, pour plus de confort.

□   Élaboré en nappe, le polyester sert au ouatinage de certains vêtements de sport. Il peut être utilisé en fil à coudre, en triplure et pour la toile tailleur.

Les microfibres

■   Qu’est-ce qu’une microfibre ?

Contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas d’une nouvelle fibre chimique, mais de fibres polyester ou polyamide d’une extrême finesse. S’il n’existe pas de norme officielle définissant le terme « microfibre », on admet couramment qu’une microfibre est une fibre ou un filament inférieur à 1 décitex (10 km de fil pèsent moins de 1 g).

 ■   Les atouts des microfibres

Les microfibres sont apparues dans les années 80, à une période où porter du polyester n’était plus à la mode. Dans un premier temps réservées aux vêtements de sport, les microfibres font maintenant partie du vêtement de ville et de la lingerie, grâce à leurs multiples proprié­tés, parmi lesquelles :

–    l’imperméabilité : les pores sont si petits que les gouttes d’eau ne peuvent les traverser ;

–    l’effet filtrant : les pores sont assez grands pour laisser filtrer la transpiration ;

–    l’effet coupe-vent : le grand nombre de fils en chaîne et trame et la finesse des fibres empêchent le vent de passer ;

–   l’effet barrière : la contexture très ser­rée offre un rempart contre les micro­particules ;

–   la souplesse : plus le polyester est fin, plus il est fluide ;

–    la douceur : les étoffes ont peu de relief et s’apparentent à une seconde peau, notamment pour les vêtements en maille, les collants et les maillots de bain.

■   La production de microfibres

Les Japonais sont les seuls à maîtriser parfaitement la technologie des micro­fibres.

En Europe et aux États-Unis, trois grandes firmes produisent des filaments microfibres : Du Pont de Nemours (Tac- tel Micro et Micromattique, destinés à la lingerie), Hoechst (Trévira Finesse) et Rhône Poulenc (Méryl Micro et Filifine, microfibre se présentant comme une bourre de coton et employée dans la confection des chemises).

La plupart des tisseurs européens, face à la concurrence de pays aux coûts de production faibles, vont chercher à inno­ver en présentant ces fibres nouvelles. Une société comme GTN, installée dans le nord de la france, a conjugué les efforts de ses départements marketing, création, commercial et technique pour donner naissance à un produit en maille fantaisie.

 

VIDEOS

Vidéo : Le vêtement : Le polyester

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le vêtement : Le polyester

http://www.youtube.com/watch?v=e09ApxejAFM

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié