L’Art : Giorgione 1477 ou 1478 – 1510 peintre

> > L’Art : Giorgione 1477 ou 1478 – 1510 peintre ; écrit le: 28 mars 2012 par La rédaction

De ce peintre, on ne connaît ni la date précise de sa naissance, ni son nom. Giorgione. le grand Georges, est un surnom qui lui a été attribué en 1548. Plus de quarante ans après sa mort. Giorgione apprend son métier  de peintre à Venise, influencé à ses débuts par Giovanni Bellini et par les œuvres des peintres du Nord, comme Durer, qu’il peut admirer dans les collections privées des nobles vénitiens. Très tôt. il s’intéresse au paysage et révèle son goût pour les coloris denses et la lumière.

D’après Vasari, célèbre biographe de l’époque. Giorgione fut un  fin érudite. Empreint de culture latine et grecque. Stimulé par l’humanisme de la Renaissance, il fréquente les milieux cultivés et se passionne pour les sujets où l’homme et la nature tiennent la première place. La nature n’est plus un simple fond décoratif, elle est en union intime avec les personnages.

Le portrait de Laura (1506) représente l’idéal de la beauté féminine : cette jeune femme rêveuse, le sein dénudé, montre à quel point Giorgione s est libéré des influences diverses pour atteindre la plénitude et la maturité de son chef-d’œuvre, l’étrange tableau appelé L’Orage ou La Tempête. La technique du glacis qu’il a mise au point donne une luminosité et une transparence nouvelles à sa peinture.

Dans les Trois Philosophes, peint peu de temps avant sa mort, la composition savante et le décor rappellent les trois âges de la vie de l’homme. Il meurt en 1510, âgé d’une trentaine d’années, au cours d une épidémie de peste. Son jeune et talentueux élève. Titien, achève les dernières toiles du  Maître laissées en suspens. On a du reste longtemps cru que Le Concert champêtre (p. 142) aurait été de ces œuvres commencées par Giorgione et achevées par Titien. Mort au sommet de sa gloire, Giorgione devient un peintre mythique dont la renommée a traversé les siècles. Sa manière nouvelle de  Peindre la couleur et de rendre la lumière, ainsi que la puissante union de l’homme et de la nature, marquent un tournant décisif dans la peinture vénitienne, que suivirent Titien. Sebastiano del Piombo et même le vieux maître, Giovanni Bellini .

Vidéo : L’Art : Giorgione 1477 ou 1478 – 1510 peintre

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : Giorgione 1477 ou 1478 – 1510 peintre

https://www.youtube.com/embed/nJNrHSFEdj4

← Article précédent: La peinture de genre Article suivant: L’Art : Giotto di Bondone vers 1266- 1337 peintre


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site