Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ARTS ET DECORATION

L’Art : le surréalisme

Vous êtes ici : » » L’Art : le surréalisme ; écrit le: 5 octobre 2012 par La rédaction modifié le 22 octobre 2018

L'Art : le surréalisme« Automatisme psychique, par lequel on se propose d’exprimer, soit oralement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. »    André Breton donne cette définition du mot surréalisme en 1924 dans son Manifeste du surréalisme. La pensée doit s’effectuer sans aucun contrôle de la raison, sans Inoccupation esthétique ou morale. Dès lors, la peinture et l’écriture deviennent la transposition de 1’inconscient.

La première exposition surréaliste a lieu en 1925 à la galerie Pierre. Elle réunit Ernst, ARP. Man Ray, Mirô, Picasso et DE. Chirico, et représente une réelle libération par rapport au bon goût, à la morale et aux techniques. André Breton prend la direction de la revue La Révolution surréaliste et, en 1929. il publie le Second Manifeste du surréalisme. Le peintre Dali marque de façon spectaculaire son entrée dans le groupe en réalisant avec son compatriote espagnol Luis Buñuel Un chien andalou, film étrange, hors du commun, dont k succès est immédiat.



les surréalistes n’obéissent qu’au plaisir de créer, et tentent d’atteindre la spontanéité la plus absolue. Les peintres, comme Max Ernst, écrivent, les poètes, tel Robert Desnos, peignent: les artistes pratiquent le collage, assemblent des objets et des matériaux, innovent les techniques du frottage, inventent l’écriture automatique et se livrent collectivement à ce qui ressemble plus à un jeu qu’à une œuvre : le  cadavre exquis ». Cette pratique, nommée  d’après les mots d’un « poème » ainsi produit, consiste à dessiner sur une feuille, chacun à son tour en ayant caché au préalable le dessin précédant. ne laissant apparaître qu’un détail, qui sert de point de départ au dessin suivant.

œuvres figuratives et visions de cauchemar aux multiples déformations de Salvador Dali, univers étranges de Max Ernst, anachronismes de Magritte, tableaux de sable de Masson, compositions architecturales de De Chirico,

Univers oniriques de Tanguy : chacun suit sa voie, obéissant aux appels de l’inconscient.   Le mouvement devient international à la fin des années  vingt. Il résonne toujours, même après la fin du mouvement, à la mort d’André Breton en 1966.

Vidéo : L’Art : le surréalisme

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’Art : le surréalisme

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles